Adieu essence : BMW produira uniquement des voitures électriques à Munich

ParPhilippe Moureau 31 janvier 2024 à 7h59

Imaginez un lieu emblématique, témoin d’un siècle d’histoire automobile, s’apprêtant à embrasser pleinement l’ère de l’électromobilité. C’est exactement ce qui se profile à l’horizon pour l’usine BMW de Munich.

La transition historique de l’usine BMW de Munich vers l’électrique

D’ici 2026, un vent de changement soufflera sur ce site historique avec le lancement de la production de la berline Neue Klasse, marquant ainsi le début d’une ère nouvelle et entièrement électrique pour BMW. Cette transformation est loin d’être anodine ; elle représente une véritable révolution pour la marque bavaroise, connue pour son héritage dans la construction de moteurs thermiques.

Le changement ne s’arrête pas là. L’usine, qui fut autrefois le berceau des moteurs d’avions – un héritage encore visible dans le logo BMW –, va opérer un tournant majeur. Une somme considérable de 650 millions d’euros a été allouée pour cette transition, avec un objectif clair : dans trois ans, seule la production de véhicules électriques sera en activité à Munich. L’usine, qui a déjà commencé à assembler des modèles électriques l’année dernière, se prépare à abandonner complètement la production de moteurs thermiques, une première dans l’histoire du groupe.

Une production impressionnante et une transition douce

Actuellement, l’usine de Munich est un véritable géant de la production automobile, avec environ 1000 véhicules sortant de ses chaînes chaque jour. Parmi eux, la moitié sont déjà des modèles électriques. Ce chiffre est la preuve vivante de la capacité de BMW à équilibrer les exigences du présent tout en préparant activement l’avenir de sa production.

Milan Nedeljković, membre du conseil d’administration de BMW AG, souligne cette prouesse avec fierté, affirmant que l’entreprise est capable de répondre aux demandes actuelles tout en façonnant l’avenir de son réseau de production. Cette déclaration n’est pas anodine ; elle met en lumière l’agilité et la vision stratégique de BMW dans un secteur en constante évolution.

De la première voiture hybride à la révolution Neue Klasse

La transition vers l’électrique n’est pas un coup de tête pour BMW ; c’est le résultat d’une évolution progressive. Dès 2015, l’usine de Munich a commencé à produire des voitures hybrides, intégrant la Série 3 hybride rechargeable à sa chaîne de montage. En 2021, la BMW i4, première voiture 100 % électrique de la marque, est venue rejoindre les rangs.

La Neue Klasse, attendue en 2026, promet d’être un tournant majeur. Produite à Munich, mais aussi dans d’autres usines BMW à travers le monde, cette nouvelle famille de véhicules électriques vise à intégrer davantage de matériaux recyclés et à alléger la carrosserie grâce à une réduction du nombre de pièces. Un concept révolutionnaire qui témoigne de l’engagement de BMW envers une mobilité plus durable et innovante.

Une continuité stratégique malgré la transformation

La pleine conversion aux véhicules électriques à Munich ne signifie pas pour autant l’arrêt total des activités liées aux moteurs thermiques chez BMW. En prévision de cette réorientation, la production de moteurs thermiques a déjà été délocalisée vers d’autres sites, notamment à Hams-Hall au Royaume-Uni et à Steyr en Autriche. Ce transfert a impliqué la réaffectation de 1 200 employés, souvent après une période de formation adaptée.

Ce changement marque la fin d’une époque de plus de 70 ans dédiée aux moteurs thermiques à Munich, une période initiée en 1952 avec la BMW 501. Ce virage historique est symbolique pour BMW, qui a su conserver et honorer son patrimoine tout en se projetant résolument dans l’avenir.

La iFactory de BMW : Un symbole de modernisation et d’innovation

La transformation de l’usine de Munich s’inscrit dans la stratégie BMW iFactory, qui intègre la science des données, l’intelligence artificielle et la virtualisation. Avec un investissement de 650 millions d’euros, BMW modernise son site historique, y ajoutant une nouvelle chaîne de montage pour les véhicules électriques, des zones logistiques supplémentaires et un atelier de carrosserie flambant neuf.

Cette modernisation n’est pas qu’une simple mise à jour ; elle représente une profonde réinvention de la production automobile. À travers cette initiative, BMW démontre sa capacité à se réinventer, tout en restant fidèle à son héritage. Munich, le cœur battant de BMW, devient ainsi un symbole de l’innovation et de l’adaptabilité, prêt à relever les défis de la mobilité de demain.

Par Philippe Moureau

Quadragénaire passionné de voitures électriques. Je m'intéresse à la transition énergétique et à la lutte contre les émissions de gaz à effet de serre. Je suis un véritable passionné de voitures électriques et un défenseur de l'environnement.

🙋‍♂️ Réagissez à l'article 💬
S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Suivez-nous sur Facebook

Continuez de suivre nos dernières actualités en nous ajoutant sur Google News !

Inscrivez-vous à notre newsletter