Avec la fin des trottinettes électriques, le nouveau moyen de transport favori des Parisiens est plutôt inattendu

ParAlbert Lecoq 22 décembre 2023 à 13h02

La ville de Paris a suscité beaucoup d’intérêt cette année en décidant d’interdire les trottinettes électriques en libre service. Si les trottinettes électriques privées restent autorisées, les milliers de trottinettes électriques partagées, prisées tant par les locaux que les touristes, ont dû quitter la ville. Cette décision a entraîné des conséquences inattendues.

Les origines de l’interdiction des trottinettes électriques

L’idée d’interdire les trottinettes électriques partagées à Paris a émergé fin de l’année dernière, en réponse aux plaintes croissantes d’une minorité de citoyens contre leur omniprésence dans la ville.

Plus tôt cette année, un référendum a été organisé. Malgré une faible participation, la majorité des votants a soutenu l’interdiction, avec seulement 7% des électeurs inscrits à Paris ayant voté pour.

Impact sur la mobilité urbaine

Les trottinettes électriques partagées étaient souvent perçues comme une alternative aux voitures et véhicules de location pour les navetteurs et touristes. N’étant pas la propriété des utilisateurs, elles représentaient une solution de transport à la demande idéale pour ces deux groupes.

Au sommet de leur popularité, 15 000 trottinettes électriques facilitaient la navigation dans la capitale.

Le boom des vélos en libre-service

Beaucoup prévoyaient qu’une interdiction des trottinettes électriques partagées entraînerait un retour aux véhicules plus imposants. Cependant, une étude récente a montré un effet inattendu : un renforcement de l’utilisation des vélos en libre service. En comparant les niveaux de fréquentation des vélos et trottinettes en libre-service entre septembre 2022 et octobre 2022, une tendance intéressante se dégage.

Bien que le nombre total de trajets ait légèrement diminué cette année en raison de l’expulsion des sociétés de trottinettes électriques partagées, le nombre de trajets en vélo a explosé, plus que doublant en un an. Les environ 750 000 trajets de vélos sans station en septembre 2022 sont passés à près de 2 millions de trajets en septembre 2023.

Un changement de mode de transport évident

Moins d’un an après l’interdiction des trottinettes électriques partagées, un changement de mode de transport vers d’autres solutions de mobilité partagée est clairement visible à Paris. Les trottinettes électriques partagées sont sorties du paysage, mais la micro-mobilité partagée semble rester forte.

Reste à voir si les Parisiens adopteront une approche aussi stricte contre la nouvelle hausse de l’utilisation des dispositifs de mobilité en libre-service, ce qui pourrait également déterminer le sort des vélos sans station dans la ville.

Par Albert Lecoq

Spécialiste des guides d'achat de voitures électriques, je suis passionné par les nouvelles technologies et je suis un fervent partisan de l'adoption de la technologie électrique et de la mobilité durable.

🙋‍♂️ Réagissez à l'article 💬
S’abonner
Notification pour
guest

5 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Suivez-nous sur Facebook

Continuez de suivre nos dernières actualités en nous ajoutant sur Google News !

Inscrivez-vous à notre newsletter