Elon Musk en est convaincu : l’IA nous remplacera tous

ParAlbert Lecoq 22 novembre 2023 à 9h20

L’affirmation audacieuse d’Elon Musk selon laquelle l’IA pourrait, à terme, éliminer la nécessité du travail humain a suscité un débat mondial. Mais que pensent réellement les experts en ressources humaines de cette prédiction futuriste ?

Le travail à l’ère de l’intelligence artificielle

Lors d’un échange chaleureux avec le Premier ministre Rishi Sunak, Musk a envisagé un futur où l’IA, surpassant l’intelligence humaine, pourrait rendre le travail obsolète. Cette vision futuriste ouvre le débat sur la recherche de sens dans une société potentiellement post-travail.

Sunak, cependant, valorise le travail comme source de sens, posant la question cruciale de la motivation humaine en l’absence d’une nécessité de travail. Pendant ce temps, des propositions telles que la “taxe sur les robots” émergent, visant à taxer les entreprises qui remplacent les employés par des IA.

Apprentissage à vie : une nécessité croissante

Annee Bayeux, stratège en apprentissage, souligne l’importance de l’apprentissage continu face à des technologies surpassant l’intelligence humaine. Alors que des organisations se transforment, mettant l’accent sur les compétences plutôt que sur les postes de travail, l’apprentissage à vie devient essentiel pour s’adapter à un marché du travail en mutation.

Bayeux met en balance les avantages de l’IA avec ses risques potentiels, soulignant la nécessité pour les employeurs de chercher un équilibre qui favorise les employés.

L’IA : complément ou substitut à l’humain ?

David Collings évoque la capacité de l’IA générative à bouleverser le monde du travail. Cependant, plutôt que de remplacer l’humain, l’IA pourrait le compléter, notamment dans les domaines où le jugement humain reste préférable.

Les emplois supprimés par l’IA nécessiteront une planification sociétale via la reconversion et le perfectionnement professionnel. Sarah Hamilton-Gill perçoit l’IA non pas comme une menace pour l’emploi, mais comme une force transformatrice qui peut enrichir l’expérience des employés et optimiser les opérations.

Elle prône une “révolution du reskilling”, où les RH joueront un rôle clé dans la gestion de cette transition, redéfinissant la culture du travail.

Disruption et évolution du travail

Gary Cookson admet que l’IA va perturber le travail et remplacer de nombreux emplois, mais le travail en tant que tel ne sera pas rendu obsolète. Une réinvention complète de l’économie globale serait nécessaire pour cela.

Gemma Bullivant rappelle que l’avenir à long terme reste imprévisible et qu’il est prématuré de prédire la fin du travail. Elle suggère d’accueillir les possibilités offertes par l’IA tout en gérant ses risques.

Par Albert Lecoq

Spécialiste des guides d'achat de voitures électriques, je suis passionné par les nouvelles technologies et je suis un fervent partisan de l'adoption de la technologie électrique et de la mobilité durable.

🙋‍♂️ Réagissez à l'article 💬
S’abonner
Notification pour
guest

1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Suivez-nous sur Facebook

Continuez de suivre nos dernières actualités en nous ajoutant sur Google News !

Inscrivez-vous à notre newsletter