Explosion des ventes de voitures électriques en France : la réalité derrière les chiffres !

ParPhilippe Moureau 26 janvier 2024 à 17h34

Si vous suivez un tant soit peu l’actualité automobile, vous avez sûrement remarqué l‘incroyable essor que connaît la voiture électrique en France. Aujourd’hui, nous allons plonger dans le cœur de cette révolution qui transforme notre manière de conduire et de percevoir la mobilité.

Le franchissement d’un cap historique en France

La nouvelle est tombée et elle est retentissante : le marché français vient de célébrer la vente de son millionième véhicule électrique. Un chiffre symbolique, certes, mais qui cache bien plus. Cette performance, loin d’être anodine, marque un tournant décisif dans l’acceptation et l’adoption des voitures électriques par le grand public.

  • En 2023, pas moins de 328 512 voitures électriques, entre particuliers et utilitaires, ont trouvé preneurs en France, selon l’Avere.
  • Cette hausse spectaculaire de 45 % par rapport à 2022 illustre une accélération fulgurante des ventes.

Alors qu’en 2021, le total cumulé avoisinait les 470 000, nous avons assisté à un doublement en seulement deux ans. Pour vous donner une perspective, en 2017, ce chiffre était inférieur à 100 000. Impressionnant, n’est-ce pas ?

Une explosion de popularité inattendue

Contrairement aux prévisions de certains experts, les voitures électriques n’ont pas seulement maintenu leur part de marché ; elles l’ont considérablement augmentée. En fin d’année 2023, elles représentaient 20 % du marché automobile en novembre et décembre – soit une vente sur cinq.

Ce bond s’explique en partie par l’anticipation des acheteurs avant la fin des bonus gouvernementaux sur plusieurs modèles. Mais au-delà de cet effet conjoncturel, ce chiffre témoigne d’un engouement réel pour l’électrique.

L’élargissement et l’accessibilité de l’offre

L’un des facteurs clés de cette ascension est sans doute l’élargissement de l’offre de véhicules électriques. Ces derniers mois ont été témoins d’une diversification notable, avec des modèles répondant aux préoccupations majeures des consommateurs :

  • Une autonomie améliorée, dissipant ainsi l’appréhension de la “panne sèche”.
  • Des tarifs de plus en plus accessibles, rendant l’électrique abordable pour un plus large public.

Et que dire de l’année 2024 qui s’annonce palpitante avec l’arrivée de nouvelles citadines électriques à prix attractifs comme la Citroën ë-C3 ou la Renault R5. Par ailleurs, la compétition s’intensifie également dans le segment des modèles familiaux, promettant ainsi une guerre des prix favorable aux consommateurs.

Une accélération fulgurante vers le futur

Le passage de la première à la seconde moitié du million de voitures électriques vendues en France s’est fait à une vitesse éclair. Si les pionniers comme la Nissan Leaf ou la Renault Zoé ont posé les premiers jalons dès 2011 et 2013, aujourd’hui, nous assistons à une accélération sans précédent.

Si cette tendance se maintient, le deuxième million pourrait être atteint en deux ans seulement, démontrant ainsi la vélocité de l’adoption des véhicules électriques par les Français.

Par Philippe Moureau

Quadragénaire passionné de voitures électriques. Je m'intéresse à la transition énergétique et à la lutte contre les émissions de gaz à effet de serre. Je suis un véritable passionné de voitures électriques et un défenseur de l'environnement.

🙋‍♂️ Réagissez à l'article 💬
S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Suivez-nous sur Facebook

Continuez de suivre nos dernières actualités en nous ajoutant sur Google News !

Inscrivez-vous à notre newsletter