Ferrari passe au vert : leur nouveau moteur va révolutionner la voiture électrique

ParPhilippe Moureau 23 décembre 2023 à 12h51

Une application de brevet Ferrari récemment révélée suggère que l’avenir des voitures électriques hautes performances pourrait résider dans les moteurs intégrés aux roues.

L’intégration ingénieuse de Ferrari

Ferrari semble s’orienter vers une intégration de moteurs électriques en tandem avec les freins à friction, dans un ensemble monobloc au sein de la roue. Repérée pour la première fois par CarBuzz et publiée par l’Office des brevets et des marques des États-Unis le 2 novembre 2023, la demande déposée en avril de la même année, illustre l’ambition de la firme italienne de performance à innover dans la mobilité électrique.

Le constructeur développe des moteurs à flux axial, mais sa demande de brevet porte sur le moteur radial à aimant permanent synchrone, plus traditionnel. Le stator serait intégré au moyeu de la roue, tandis que le rotor serait fixé au bord de la roue, intégrant ainsi le disque de frein, séparé du rotor par une entretoise.

Illustration : Brevet Ferrari

Ferrari prétend que cette conception réduit les coûts et la complexité, en limitant le nombre de composants supplémentaires nécessaires à un moteur de roue. Le constructeur suggère également qu’il peut compenser les problèmes liés au poids non suspendu supplémentaire des moteurs de roue grâce à la conception et au réglage de la suspension. De plus, l’utilisation de capteurs électromagnétiques est envisagée pour un contrôle plus précis du flux d’énergie, représentant un avantage distinctif.

Les prédécesseurs de Ferrari dans l’arène

McLaren a annoncé plus tôt cette année le développement d’un “système de propulsion intégré à la roue”, combinant l’expertise de McLaren Applied Technologies en course automobile avec la technologie de roue d’Elaphe, visant des véhicules électriques “hyper-réactifs”.

Cependant, d’autres utilisations ont été moins axées sur la performance. Lightyear a prétendu détenir la chaîne cinématique électrique la plus efficace au monde avec des moteurs de roue également fournis par Elaphe, mais la Lightyear 0 n’a pas tout à fait atteint le stade de la production.

Le paysage concurrentiel des moteurs de roue

Lordstown Motors a également adopté les moteurs de roue d’Elaphe, en concédant sous licence la technologie pour son pick-up électrique Endurance. L’Endurance a brièvement atteint le stade de la production, mais peu d’unités ont été construites avant que Lordstown ne se déclare en faillite.

De son côté, Aptera, en 2019, a annoncé son intention d’utiliser les moteurs de l’entreprise pour son tricycle, se rapprochant de la production mais sans fournir de calendrier précis. En outre, le constructeur chinois Dongfeng a revendiqué plus tôt cette année la première voiture de série avec moteurs de roue, fournis par Protean, propulsant uniquement ses roues arrière, avec un moteur conventionnel alimentant l’essieu avant.

Les technologies de pointe comme celles envisagées par Ferrari pourraient bien transformer l’avenir de la performance automobile, mêlant écologie et puissance, dans un monde de plus en plus tourné vers l’électrique.

Par Philippe Moureau

Quadragénaire passionné de voitures électriques. Je m'intéresse à la transition énergétique et à la lutte contre les émissions de gaz à effet de serre. Je suis un véritable passionné de voitures électriques et un défenseur de l'environnement.

🙋‍♂️ Réagissez à l'article 💬
S’abonner
Notification pour
guest

5 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Suivez-nous sur Facebook

Continuez de suivre nos dernières actualités en nous ajoutant sur Google News !

Inscrivez-vous à notre newsletter