La Chine, nouveau leader mondial des énergies renouvelables : un revirement de situation stupéfiant !

ParPhilippe Moureau 11 février 2024 à 11h53

La dynamique des énergies renouvelables s’accélère à une vitesse impressionnante. En 2023, le monde a assisté à une augmentation de 50% de la capacité en énergies renouvelables par rapport à 2022, ouvrant la voie à un objectif ambitieux mais réalisable : tripler la capacité mondiale d’ici 2030, tel qu’établi lors de la conférence sur le climat COP28.

Un bond spectaculaire dans les capacités renouvelables

L’énergie renouvelable a vu son empreinte s’élargir considérablement, atteignant près de 510 gigawatts (GW) ajoutés aux systèmes énergétiques mondiaux. L’énergie solaire brille en particulier, représentant 75% de ces ajouts. Ce jalon, souligné dans le dernier rapport “Renewables 2023” de l’Agence internationale de l’énergie (AIE), marque une étape significative vers un avenir plus durable.

La Chine mène la danse en matière de croissance, ayant ajouté autant de capacité solaire en 2023 que le monde entier en 2022. Par ailleurs, ses ajouts en énergie éolienne ont augmenté de 66% par rapport à l’année précédente. Les États-Unis, l’Europe et le Brésil ne sont pas en reste, atteignant également des niveaux record dans le développement des énergies renouvelables.

Une accélération sans précédent pour les cinq prochaines années

Les prévisions pour les cinq prochaines années sont encore plus prometteuses. Selon le rapport, sous les politiques et conditions de marché actuelles, la capacité mondiale de production d’énergie renouvelable devrait grimper à 7 300 GW d’ici 2028. L’énergie solaire et éolienne représenteront 95% de cette expansion, avec les énergies renouvelables dépassant le charbon pour devenir la principale source de production d’électricité mondiale dès le début de 2025.

Malgré cette croissance sans précédent, il reste encore du chemin à parcourir pour atteindre le triplement de la capacité renouvelable d’ici 2030. Cet objectif, fixé lors de la COP28, nécessite un engagement et une action continue de la part des gouvernements du monde entier.

Les déclarations de l’AIE et les perspectives d’Ember

Fatih Birol, directeur exécutif de l’AIE, souligne l’importance de ce rapport comme première étape clé du suivi des résultats énergétiques de la COP28. Il met en avant cinq piliers essentiels : tripler les énergies renouvelables, doubler l’efficacité énergétique, réduire les émissions de méthane, s’éloigner des combustibles fossiles et augmenter le financement pour les économies émergentes et en développement.

Dave Jones, directeur de programme au think tank mondial sur l’énergie Ember, ajoute que les objectifs de la COP28 – tripler les énergies renouvelables et doubler l’efficacité énergétique – pourraient contribuer à réduire les émissions de CO2 liées à l’énergie de 35% d’ici 2030. Cette perspective place le secteur des énergies fossiles face à un défi existentiel, surtout avec les investissements massifs prévus par l’industrie pétrolière et gazière.

Par Philippe Moureau

Quadragénaire passionné de voitures électriques. Je m'intéresse à la transition énergétique et à la lutte contre les émissions de gaz à effet de serre. Je suis un véritable passionné de voitures électriques et un défenseur de l'environnement.

🙋‍♂️ Réagissez à l'article 💬
S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Suivez-nous sur Facebook

Continuez de suivre nos dernières actualités en nous ajoutant sur Google News !

Inscrivez-vous à notre newsletter