La voiture électrique a signé la fin du diesel en Europe

ParPhilippe Moureau 7 janvier 2024 à 12h53

En Europe, le paysage automobile est en pleine mutation. Récemment, des données ont révélé une augmentation significative des immatriculations de voitures électriques et de véhicules hybrides rechargeables, captant plus de 24% de l’ensemble des nouvelles immatriculations de voitures particulières dans l’Union Européenne cette année. Cette tendance marque une légère hausse par rapport à l’année précédente, tandis que les véhicules à essence conservent près d’un tiers du marché. Cependant, l’intérêt pour les voitures diesel chute de manière notable.

La montée en puissance des véhicules électriques et hybrides

L’Association des Constructeurs Européens d’Automobiles (ACEA) indique que la combinaison des voitures 100% électriques et des hybrides représente 47,6% des nouvelles immatriculations de voitures particulières dans l’UE de janvier à novembre. Cela représente une hausse par rapport aux 43% enregistrés durant la même période l’année dernière.

Source : ACEA

En novembre, la part de marché des voitures 100% électriques a augmenté pour atteindre 16,3%, en hausse par rapport aux 15% de l’année précédente. Leur part cumulée depuis le début de l’année est désormais stable à 14,2%, surpassant constamment celle du diesel, qui reste à 13,7%.

Les tendances actuelles des immatriculations de véhicules neufs

Les immatriculations de véhicules neufs ont connu une hausse constante dans l’UE pendant 16 mois consécutifs, avec une augmentation annuelle de 13,3% pour les voitures électriques et les hybrides. Néanmoins, les consommateurs européens semblent privilégier les véhicules hybrides électriques, avec une hausse annuelle de 28,7%. En revanche, les immatriculations de véhicules hybrides rechargeables ont chuté de 22,1% pour atteindre 72 002 unités le mois dernier.

Les immatriculations de voitures à essence continuent d’augmenter de 4,2%, tandis que celles de diesel ont diminué de 10,3%. Les pays connaissant la plus forte baisse sont la France, l’Espagne, l’Italie et l’Allemagne, où les voitures diesel représentent désormais 12,2% du marché, contre 14,5% à la même période l’année dernière.

La perspective d’évolution du marché automobile

Les chiffres relatifs aux nouvelles immatriculations de véhicules électriques n’ont augmenté que légèrement depuis l’année dernière, un peu plus de 1% pour les voitures électriques. Cependant, il est encourageant de constater le recul du diesel.

En 2015, les voitures diesel représentaient 50% du marché en Europe, contre seulement 12,2% aujourd’hui. Les voitures électriques jouent un rôle crucial dans l’atteinte des objectifs climatiques de l’Union Européenne, et on peut s’attendre à ce que ces chiffres évoluent encore davantage dans les années à venir. Pour 2025, l’UE prévoit de resserrer ses restrictions avec une réduction de 15% des émissions de CO2 pour les voitures et les camionnettes.

À partir de 2030, les voitures verront une réduction de 55% de leurs émissions (par rapport à une base de 2021), et les camionnettes une réduction de 50%. D’ici 2035, tous les nouveaux véhicules immatriculés en Europe devront être à émission zéro.

Par Philippe Moureau

Quadragénaire passionné de voitures électriques. Je m'intéresse à la transition énergétique et à la lutte contre les émissions de gaz à effet de serre. Je suis un véritable passionné de voitures électriques et un défenseur de l'environnement.

🙋‍♂️ Réagissez à l'article 💬
S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Suivez-nous sur Facebook

Continuez de suivre nos dernières actualités en nous ajoutant sur Google News !

Inscrivez-vous à notre newsletter