Actu voiture électrique

Voici comment Renault va atteindre 800 km d’autonomie avec ses voitures électriques

Philippe Moureau

Si vous suivez le monde des véhicules électriques, vous êtes certainement conscient que l’avènement des voitures électriques à autonomie étendue (EREV) pourrait bien changer la donne avec de nouvelles technologies bien que le passé nous a prouvé, jusqu’à maintenant, le contraire. Prenons le cas de Renault et de sa dernière innovation, visant à redéfinir la mobilité électrique en Europe.

La réponse de Renault aux besoins européens

Avec son nouveau concept baptisé « Horse », Renault propose une solution audacieuse et pertinente pour l’Europe. Cette division de Renault dédiée aux chaines de traction promet une avancée notable avec son système à autonomie étendue qui offre jusqu’à 200 kilomètres d’autonomie en mode totalement électrique et atteint une autonomie combinée impressionnante de 800 kilomètres lorsque le réservoir de carburant est plein. Mais que signifie véritablement cette innovation ?

Les EREVs, bien que similaires aux véhicules hybrides rechargeables, se distinguent nettement. La principale différence réside dans le fait que le moteur à combustion de l’EREV ne propulse pas directement les roues mais génère de l’électricité destinée à la batterie, alimentant ainsi le moteur électrique. Ce système positionne les EREVs comme une alternative efficace, particulièrement adaptée aux longues distances sans nécessiter de fréquentes recharges.

A lire également :  BMW, Volkswagen et Renault refusent d'imposer la voiture électrique et partent en guerre contre l'Europe

L’impact potentiel de la réduction de coûts et des bénéfices écologiques

Le développement d’EREVs par Renault pourrait résoudre certains des problèmes clés liés à la mobilité électrique, à savoir le coût et l’empreinte écologique. Grâce à une batterie jusqu’à 50 % plus petite que celle d’une voiture électrique typique, la production des EREVs serait non seulement moins chère, mais réduirait également la nécessité d’extraire autant de minéraux. Cela se traduit par :

  • Une réduction du coût de production, rendant les véhicules plus accessibles.
  • Une moindre dépendance aux ressources naturelles, réduisant ainsi l’impact environnemental associé à l’exploitation minière.
  • Une recharge potentiellement plus simple et économique chez soi.

De plus, Renault envisage un générateur de 50 kilowatts pour les véhicules particuliers et de 80 kilowatts pour les applications commerciales, assurant ainsi une polyvalence adaptée aux différents besoins des utilisateurs.

Adaptabilité et évolution réglementaire : une voie vers le futur

L’un des plus grands avantages du système EREV de Renault réside dans sa capacité à s’intégrer dans toute architecture de véhicule, qu’il soit initialement conçu pour des moteurs à combustion ou des moteurs électriques. Cette adaptabilité pourrait significativement accélérer la démocratisation des EREVs en réduisant le délai de mise sur le marché.

En parallèle, les réglementations européennes de plus en plus strictes en matière d’émissions pourraient jouer en faveur de Renault. La flexibilité des EEREVs, permettant de circuler dans des zones à faibles émissions sans compromettre la capacité à parcourir de longues distances, se positionne comme une réponse adaptée aux défis contemporains en matière de pollution urbaine.

A lire également :  2027 : L'année où Volkswagen rendra l'électrique accessible à tous

Ce qu’il faut retenir sur les véhicules EREV de Renault

Résumons les points essentiels concernant cette innovante proposition de Renault :

  • Jusqu’à 200 km d’autonomie en électrique pur.
  • Cumul possible de 800 km grâce à l’association du réservoir d’essence et de la capacité de la batterie.
  • Un investissement initial probablement plus bas grâce à une conception optimisée.
  • Potentiel de charge domestique rapide et économique.
  • Compatibilité forte avec les infrastructures et réglementations actuelles, renforçant sa viabilité sur le marché européen.

Renault et sa filiale Horse ne sont pas simplement en train de lancer un nouveau produit, mais pourrait bien être en train de redéfinir la manière dont nous envisageons la technologie des véhicules électriques et leur intégration dans notre quotidien. Ce mouvement stratégique pourrait insuffler une dynamique nouvelle dans un marché européen prêt à accepter des solutions innovantes pour une mobilité plus propre. Restez donc connecté, car le futur de l’automobile est électrisant et promet d’être captivant.

Réagissez à l'article
S’abonner
Notification pour
guest

2 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires