Actu voiture électrique

Cette voiture électrique révolutionnaire se recharge en moins de 5 minutes

Philippe Moureau

Imaginez un monde où recharger votre voiture électrique prendrait autant de temps qu’un arrêt à la pompe pour une voiture traditionnelle à combustion. Ce scénario, qui semblait relever de la science-fiction, est sur le point de devenir réalité grâce à un nouveau prototype développé par Nyobolt, une startup basée à Cambridge en Angleterre.

L’avancée spectaculaire de Nyobolt dans le chargement rapide

Le prototype en question a réalisé un exploit en rechargeant ses batteries de 10% à 80% en seulement quatre minutes et 37 secondes, grâce à un chargeur rapide DC de 350 kilowatts. Pour mettre cela en perspective, c’est à peu près le temps nécessaire pour faire le plein d’essence d’un grand véhicule thermique. Nyobolt n’est pas seulement une firme ambitieuse, mais une entreprise qui pourrait bien renverser la suprématie des véhicules à combustion interne avec sa technologie de pointe.

Le “secret” de cette prouesse technique réside dans les cellules de batterie propriétaires de Nyobolt, qui utilisent des matériaux d’anode en oxyde de carbone et métal, conçus pour avoir une faible impédance ainsi que des composants électroniques de puissance intégrés. La gestion thermique des modules de batterie est assurée par des plaques froides utilisant un mélange d’eau et de glycol, refroidi par un compresseur et un condenseur AC, ce qui limite grandement la production de chaleur par rapport aux packs de batteries lithium-ion traditionnels. Durant un test en conditions réelles, le prototype a soutenu un courant constant de 500 ampères les quatre premières minutes de charge.

A lire également :  Les voitures électriques volantes de Xpeng arrivent : la grosse surprise de l'année

Résilience et endurance des batteries Nyobolt

Nyobolt a également démontré la résilience de ses batteries. Les cellules de 24,5 ampères-heures ont été soumises à plus de 4 000 cycles complets de décharge, soit une durée de vie potentielle de plus de 965 000 kilomètres, avec un taux de rétention de capacité supérieur à 80% même après des cycles de recharge rapide. Cela place les performances et durabilité des batteries Nyobolt bien au-dessus de la moyenne du marché.

Malgré ces chiffres impressionnants, l’adaptation de cette technologie dans des véhicules électriques destinés au grand public, comme des crossovers de taille moyenne, pourrait présenter des défis particuliers liés au poids et au volume. Un Tesla Model Y Grande Autonomie par exemple, pèse plus de 1 900 kilogrammes en disposition normale et embarque une grande batterie de 80 kWh permettant une autonomie située entre 500 et 600 kilomètres. Le prototype de Nyobolt, bien que léger et performant, est conçu sur un modèle beaucoup plus léger et moins gourmand en espace, ne pesant que 1 250 kg sur la balance.

Que nous réserve Nyobolt ?

L’entreprise affirme que plusieurs constructeurs automobiles ont déjà montré leur intérêt pour cette technologie avancée et prévoit une production à faible volume dès l’année prochaine, avec une montée en puissance envisagée pour 2025. Ces développements pourraient potentiellement accélérer la transition vers des véhicules électriques encore plus performants et écologiques.

A lire également :  Honda et Sony s'unissent pour transformer la voiture électrique

Les avancées de Nyobolt apportent non seulement un souffle nouveau dans l’industrie des batteries pour véhicules électriques, mais promettent également de réduire considérablement les temps de recharge, ce qui pourrait résoudre l’un des derniers grands obstacles à l’adoption massive de ce type de véhicules. Reste à voir si les promesses seront tenues, mais une chose est sûre : le futur s’annonce électrisant. Gardez un œil sur cette technologie, car elle pourrait bien révolutionner le marché dans les prochaines années.

Réagissez à l'article
S’abonner
Notification pour
guest

3 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires