Actu voiture électrique

Pour Lamborghini, la voiture électrique sportive ne se résume pas à un 0 à 100 km/h

Philippe Moureau

L’arrivée prochaine de Lamborghini dans le monde des véhicules électriques semble suivre une route distinctement différente des sentiers battus. Loin de se contenter de remplacer des moteurs à combustion par des batteries et des moteurs électriques, la marque italienne de supercars envisage de redéfinir ce que signifie le plaisir de conduite dans un avenir silencieux.

Au-delà de l’accélération : la redéfinition du plaisir de conduire

Rouven Mohr, le directeur technique de Lamborghini, a récemment exposé sa vision de l’avenir des supercars lors d’un entretien avec Top Gear. Il y souligne un changement notable dans la manière dont la performance est appréciée dans les véhicules électriques. Pour lui, l’accélération fulgurante, bien que spectaculaire, ne suffit pas à définir le caractère d’une voiture. Mohr affirme que:

  • L’expérience de conduite doit transcender la simple capacité à passer de 0 à 100 km/h.
  • L’absence de bruit de moteur et la disparition des boîtes de vitesses manuelles posent un défi dans la quête de nouvelles formes d’engagement pour le conducteur.
  • Les voitures doivent procurer du plaisir par d’autres moyens, impliquant des technologies innovantes pour remplacer les sensations traditionnelles.
A lire également :  Découvrez le premier Range Rover électrique : recharge rapide et grande autonomie assurée

L’innovation au service de la manœuvrabilité

Mohr ne partage pas beaucoup de détails sur les innovations spécifiques de Lamborghini, mais il mentionne que la marque travaille à utiliser les avantages des moteurs électriques pour améliorer la manœuvrabilité. Il suggère que la combinaison de la technologie Active Wheel Carrier avec une gestion instantanée de la puissance électrique pourrait créer une expérience de conduite révolutionnaire, sans forcément recourir à des astuces peu utiles au quotidien comme le ‘tour sur place’ observé chez certains concurrents.

Des systèmes comme la vectorisation du couple, bien que connus depuis des décennies, sont revus au goût du jour grâce à la réactivité immédiate des moteurs électriques. Ces nouvelles applications promettent d’exploiter pleinement le potentiel de la propulsion électrique pour offrir des performances dynamiques en virage et en tenue de route jamais vues auparavant.

Qu’est-ce que cela signifie pour les futurs modèles Lamborghini ?

Le remplaçant de la Huracan, qui fera ses débuts plus tard cette année, pourrait être l’une des premières voitures de la marque à introduire ces avancées en termes de manœuvrabilité. Ce nouveau modèle hybride pourrait bien être le premier indice tangible de la manière dont Lamborghini envisage d’exploiter l’électricité pour rehausser et différencier son expérience de conduite.

A lire également :  Batteries de voitures électriques : voici combien de fois elles sont remplacées en 10 ans

Le challenge pour Lamborghini sera donc de prouver que la performance électrique peut aller bien au-delà de la simple accélération. En mettant l’accent sur la précision, l’agilité et la réactivité, la marque espère capturer l’essence même de ce qui rend une voiture passionnante, même en l’absence du rugissement caractéristique des moteurs à combustion.

La stratégie de Lamborghini montre une prise de conscience que les normes du plaisir de conduite évoluent. À l’ère électrique, la performance n’est plus seulement une question de vitesse, mais aussi de finesse dans la gestion de la dynamique de conduite. Tout amateur de voitures, qu’il soit un inconditionnel de la marque ou simplement curieux de la technologie automobile avancée, aura de quoi être enthousiasmé par les promesses de Lamborghini.

Réagissez à l'article
S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires