Qui achète des voitures électriques et à quel âge ?

ParPhilippe Moureau 3 janvier 2024 à 17h51

Les préoccupations environnementales et les innovations technologiques transforment notre manière de conduire, avec un virage marqué vers les véhicules électriques. Mais qui sont les pionniers qui embrassent cette révolution et qu’est-ce qui motive leur choix ? Plongeons dans l’univers électrique pour démystifier cette tendance croissante.

Profil des nouveaux conducteurs électriques

Les conducteurs qui choisissent l’électricité pour leur nouvelle monture sont souvent des citadins, résidant majoritairement dans des régions comme l’Ile-de-France ou Provence-Alpes-Côte-d’Azur. Ces régions sont des terreaux fertiles pour l’adoption des technologies propres, reflétant une conscience écologique plus aiguisée au sein de populations souvent mieux informées sur les enjeux environnementaux.

Traditionnellement, l’âge moyen d’un acquéreur de voiture neuve gravite autour de 55 ans, avec des variations selon la marque et le modèle. Citroën séduit une clientèle mûre avec une moyenne d’âge de 61 ans, alors que Tesla, à l’avant-garde de l’innovation, attire des acheteurs plus jeunes, autour de 44 ans.

Les jeunes et l’électrique: une affinité croissante

Les données récentes révèlent un engouement particulier des jeunes pour les voitures électriques, malgré un âge moyen des propriétaires de véhicules neufs de 56 ans. En effet, ceux-ci sont particulièrement friands du marché de l’occasion et ne sont donc que faiblement représentés ici. Ces conducteurs, souvent moins assidus au volant (8 664 km/an en moyenne), ont généralement un second véhicule, préférant encore le diesel pour les longues distances.

Le phénomène Tesla est également révélateur : plus de 70% de ses propriétaires possèdent une seconde voiture thermique au sein du foyer, souvent appartenant à leur compagne ou à leur compagnon. Cela indique une transition douce vers l’électrique, où l’écologique côtoie encore le conventionnel.

Un marché électrique en pleine effervescence

Malgré les défis de la chaîne d’approvisionnement, le marché électrique connaît une croissance robuste, dépassant même les ventes de véhicules diesel. Avec une part de marché de près de 25% en France sur les derniers mois de septembre et octobre 2023 et globalement proche de 20% sur l’année, l’électrique s’affirme comme une force incontournable.

Renault s’impose auprès des particuliers tandis que Tesla se positionne comme le choix de prédilection des entreprises et des professionnels en LOA. Cette dynamique est soutenue par un achat massif des particuliers, constituant près de 60% du marché, à l’opposé du modèle belge où ils ne représentent que 3%.

Les défis restants pour l’adoption de l’électrique

En Belgique, l’absence d’incitations gouvernementales freine l’achat de véhicules électriques, contrastant avec la politique française plus favorable. Néanmoins, la réduction annoncée du bonus écologique et ses nouveaux freins pourrait ralentir l’élan en France. De plus, le coût encore élevé des véhicules électriques, même avec la prime à la conversion, et le prix de l’énergie constituent des obstacles non négligeables à l’adoption massive de l’électrique.

Face à ces défis, la question demeure: le coût total de possession d’un véhicule électrique restera-t-il compétitif face au thermique, notamment en ce qui concerne le “plein” énergétique? Une interrogation centrale pour les consommateurs potentiels et un enjeu de taille pour les constructeurs.

Note : Les informations fournies dans cet article sont basées sur les données de l’année 2022 du rapport AAA Data

Par Philippe Moureau

Quadragénaire passionné de voitures électriques. Je m'intéresse à la transition énergétique et à la lutte contre les émissions de gaz à effet de serre. Je suis un véritable passionné de voitures électriques et un défenseur de l'environnement.

🙋‍♂️ Réagissez à l'article 💬
S’abonner
Notification pour
guest

2 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Suivez-nous sur Facebook

Continuez de suivre nos dernières actualités en nous ajoutant sur Google News !

Inscrivez-vous à notre newsletter