Révolution du transport : la première voiture électrique volante est certifiée et validée

ParPhilippe Moureau 25 décembre 2023 à 11h41

Imaginez une voiture qui non seulement vous transporte sur la route mais vous élève littéralement au-dessus du trafic. Eh bien, ce n’est plus de la science-fiction. Doroni Aerospace, une entreprise basée à Miami, vient de franchir une étape révolutionnaire avec son modèle Doroni H1. Cette voiture volante électrique a reçu la certification officielle de navigabilité de la FAA, une nouvelle annoncée le 1er décembre 2023. Et le plus impressionnant ? Elle peut se garer dans votre garage (à condition qu’il soit très grand).

Le Doroni H1 : Première voiture volante électrique certifiée

Doroni se distingue en étant la première société à réaliser des vols habités avec une voiture volante électrique à deux places aux États-Unis. Le prototype Doroni H1 a pris son envol plus tôt cette année, piloté avec succès par le PDG Doron Merdinger. Cette certification représente non seulement un jalon pour Doroni, mais marque également une avancée significative dans le domaine de la mobilité aérienne personnelle.

Doron Merdinger voit dans le Doroni H1 le futur de la mobilité urbaine. Avec plus de 370 pré-commandes déjà enregistrées, le véhicule semble répondre à un intérêt croissant. Le financement de la startup s’achève sur cette note positive.

Caractéristiques techniques du Doroni H1

  • Vitesse et autonomie : Capable d’atteindre une vitesse de pointe de 225 km/h (160 km/h en croisière) et une autonomie de 97 km.
  • Stabilité et conception : Doté de dix systèmes de propulsion indépendants, garantissant une stabilité en vol.
  • Propulseurs : Quatre conduits, chacun équipé de deux moteurs électriques avec des hélices canalisées brevetées, huit pour le vol vertical et deux pour la propulsion.
  • Dimensions : Conçu pour s’adapter à un grand garage double, mesurant 7 mètres de long et 4,3 mètres de large.
  • Recharge rapide : Recharge de 20% à 80% en moins de 20 minutes.

Conduite et accessibilité du Doroni H1

Le Doroni H1 se démarque par sa semi-autonomie. Un joystick permet de le diriger facilement en avant, en arrière ou latéralement. Cependant, pour piloter ce bijou technologique, une certification est nécessaire, exigeant au moins 20 heures de pratique, dont 15 dans l’appareil et 5 en solo.

Un des premiers clients, un médecin, envisage d’utiliser cet aéronef pour éviter les embouteillages quotidiens.

Perspectives d’utilisation et production future

Merdinger envisage comme principal usage des eVTOLs (véhicules électriques à décollage et atterrissage vertical) le transport par taxis aériens ou le covoiturage. Cependant, Doroni vise un marché différent, mettant en avant la liberté de voler partout, notamment en zones suburbaines. Le but n’est pas seulement de relier deux points, mais aussi de profiter de la nature.

Doroni prévoit de construire environ 120 à 125 unités d’ici 2025 ou 2026, avec l’objectif à long terme de produire 2 500 modèles par an. Pour en savoir plus sur cette voiture volante électrique, vous pouvez visiter le site web de Doroni.

Alef Aeronautics, avec son modèle A, fut le premier à obtenir la certification de vol en juin. Avec 2 500 pré-commandes enregistrées en juillet, dont 2 100 de particuliers et 400 d’entreprises, la concurrence dans ce secteur est bien présente.

Les voitures volantes électriques vont-elles supplanter les voitures actuelles ? Seul l’avenir nous le dira !

Par Philippe Moureau

Quadragénaire passionné de voitures électriques. Je m'intéresse à la transition énergétique et à la lutte contre les émissions de gaz à effet de serre. Je suis un véritable passionné de voitures électriques et un défenseur de l'environnement.

🙋‍♂️ Réagissez à l'article 💬
S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Suivez-nous sur Facebook

Continuez de suivre nos dernières actualités en nous ajoutant sur Google News !

Inscrivez-vous à notre newsletter