Actu voiture électrique

Tesla annonce une Model Y à 28 000 euros, mais pas pour tout le monde

Philippe Moureau

La récente annonce d’Elon Musk, affirmant que la Tesla Model Y pourrait être acquise dès 29 490 $ soit pour moins de 28 000 euros, a secoué le monde de l’automobile. Sur X, l’entrepreneur visionnaire a posté un message qui semble trop beau pour être vrai. Mais que cache réellement cette promesse alléchante ?

Le prix surprenant de la Tesla Model Y

Elon Musk, connu pour ses annonces impactantes, a récemment déclaré sur X, anciennement Twitter, que le prix de la Tesla Model Y serait de 29 490 dollars, équivalent à environ 27 700 euros au taux de change actuel. Cette révélation a naturellement suscité une vague de réactions parmi les amateurs et les critiques de la marque.

En France, le prix de départ de ce modèle est fixé à 44 990 euros soit 40 990 euros après déduction du bonus écologique dont ce modèle profite toujours, montrant une différence substantielle par rapport au tarif annoncé par Musk. Une vérification sur le site américain de Tesla confirme que la Model Y est listée à 29 490 dollars, mais cela reste ambigu car le prix de vente standard est toujours de 42 990 dollars.

Comprendre la stratégie de tarification de Tesla

Pour arriver à ce prix de 29 490 dollars, Tesla intègre plusieurs facteurs qui ne sont pas immédiatement évidents pour tous les consommateurs, le tout en utilisant une pratique qui est illégale chez nous :

  • Crédit d’impôt : Tesla soustrait un crédit d’impôt de 7 500 dollars sur ce tarif affiché aux Etats-Unis, disponible uniquement pour certains (en réalité, très peu) acheteurs américains en fonction de leur revenu et de leur lieu de résidence.
  • Économies de carburant : En plus, Tesla déduit 6 000 dollars représentant les économies de carburant sur cinq ans.
A lire également :  Cette voiture électrique française écrase la Renault 5 en offrant plus d'autonomie pour moins cher

Ces ajustements tarifaires peuvent sembler astucieux, mais ils s’apparentent davantage à des tactiques de marketing qu’à une réalité financière palpable pour le consommateur moyen. Aux États-Unis, bien que ces pratiques soient légales si elles sont clairement expliquées, elles peuvent prêter à confusion et décevoir les clients qui ne lisent pas les petits caractères.

Ainsi, en France, nous pourrions faire l’analogie suivante :

  • Bonus écologique : Soustraction immédiate de 7 000 € sur le tarif de base en prenant en compte le montant du bonus écologique uniquement éligible aux foyers les plus modeste.
  • Prime à la conversion : Soustraction du montant de la prime à la conversion du montant maximal de 5 000 €, aide réservée aux foyers très modestes.
  • ZFE-m : Une surprime de 1 000 euros est octroyée lorsque le bénéficiaire habite ou travaille dans une zone à faibles émissions mobilité (ZFE-m).
  • Économies de carburant : On pourrait faire un calcul avantageux, uniquement à domicile, en présentant que sur cinq années, un conducteur moyen parcourt 75 000 km, avec une consommation moyenne de 6 litres pour 100 km parcourus, cela revient à consommer 4 500 litres de carburant à 1,75€ soit 7 875 € de coût de carburant, contre environ 2 326 € de coût d’électricité au tarif heure creuses EDF à 0,2068€ le kWh pour une consommation de 15 kWh / 100 km. L’économie de carburant est donc de 5 550 €.
A lire également :  Xiaomi a rattrapé Tesla en seulement 3 ans, dès sa première voiture électrique

Nous pourrions donc afficher que le Tesla Model Y est accessible dès 26 440 € en comptant les économies de carburant, ou bien même 31 990 € pour certains foyers même sans cela.

Impact de l’annonce de Musk sur la perception de Tesla

Les déclarations d’Elon Musk, souvent audacieuses et controversées, ne laissent personne indifférent. Que l’on admire son génie entrepreneurial ou qu’on critique ses méthodes, il est indéniable qu’il sait captiver l’attention médiatique. Avec 74 millions de vues pour son annonce, cette stratégie de communication s’avère être un succès incontestable, du moins en termes de visibilité.

Cette manière de communiquer peut néanmoins sembler déroutante, voire décevante pour ceux qui suivent de près les évolutions du marché des véhicules électriques. En mettant en avant des chiffres potentiellement inaccessibles pour la majorité, Tesla risque de susciter des attentes irréalistes parmi ses clients potentiels.

La question demeure : cette stratégie de communication controversée affectera-t-elle la confiance des consommateurs ? Seul l’avenir nous le dira, mais une chose est certaine, les annonces de Tesla et d’Elon Musk continueront de faire couler beaucoup d’encre.

Réagissez à l'article
S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires