Tesla banni des auto-écoles pour une fonctionnalité jugée trop innovante

ParPhilippe Moureau 21 janvier 2024 à 12h51

La popularité croissante de Tesla notamment en Europe, où les véhicules électriques ne cessent de prendre des parts de marché automobile, rencontre un obstacle inattendu. Des écoles de conduite commencent à exclure les nouveaux modèles Tesla, non pas en raison de leur performance ou de leur fiabilité, mais à cause d’une caractéristique spécifique.

Le dilemme des clignotants Tesla en Norvège

En Norvège, pays pionnier dans l’adoption des voitures électriques, les jeunes apprennent de plus en plus à conduire avec ces véhicules. Tesla, en tête de liste, se retrouve cependant confrontée à un problème inattendu. Les modèles récents, comme la Model S, la Model X et surtout la populaire Model 3, ont remplacé le levier traditionnel des clignotants par des boutons à pression tactile sur le volant.

Cette innovation, selon Tesla, anticipe l’avenir de la conduite autonome, où l’activation manuelle des clignotants ne serait plus nécessaire. Cependant, cette approche est largement critiquée comme étant moins intuitive, surtout dans des situations de conduite complexes telles que les ronds-points.

Les défis des clignotants tactiles dans l’apprentissage de la conduite

Jåhn Hansen Øyen, directeur de l’école de conduite Harstad en Norvège, exprime son dilemme. Initialement enthousiaste à l’idée d’intégrer une Tesla dans son parc automobile, il a vite déchanté après avoir testé la Model 3. La manipulation des clignotants tactiles, particulièrement dans les ronds-points, lui semblait compliquée, distrayante, et potentiellement dangereuse. Un élève pourrait échouer à son examen de conduite en Norvège s’il ne parvient pas à signaler correctement sa sortie d’un rond-point.

Après avoir partagé son expérience dans un groupe d’écoles de conduite, Øyen a découvert que de nombreux autres instructeurs partageaient ses inquiétudes. En conséquence, plusieurs écoles ont décidé d’exclure les véhicules Tesla équipés de cette technologie.

Réaction des autorités et perspectives futures

Lars-Inge Haslie, conseiller principal à l’Administration norvégienne des routes publiques, a pris note de ces préoccupations. Il envisage d’examiner la question plus en détail, soulignant l’importance d’une interface de conduite intuitive et sûre, surtout pour les apprentis conducteurs.

Certains commentateurs suggèrent que cette situation pourrait inciter les régulateurs à exiger un levier de clignotant traditionnel sur tous les nouveaux véhicules. Cette exigence, surprenante par son absence, pourrait devenir une norme réglementaire, surtout étant donné l’importance cruciale des signaux de direction.

Le débat sur l’innovation Tesla et l’apprentissage de la conduite

La décision des écoles de conduite norvégiennes soulève un débat plus large sur l’équilibre entre l’innovation technologique et la praticité, surtout dans un domaine aussi critique que la conduite automobile. Tandis que Tesla pousse les limites du design en prévision d’un avenir autonome, la question se pose : est-il judicieux de modifier l’expérience de conduite actuelle en fonction d’une technologie qui n’est pas encore pleinement réalisée ?

Cette situation souligne l’importance d’une adaptation progressive et réfléchie des interfaces de conduite, en accord avec les compétences et les attentes des conducteurs actuels, surtout ceux en apprentissage. Il s’agit d’un défi crucial pour les fabricants de véhicules électriques cherchant à innover tout en restant ancrés dans le présent.

Par Philippe Moureau

Quadragénaire passionné de voitures électriques. Je m'intéresse à la transition énergétique et à la lutte contre les émissions de gaz à effet de serre. Je suis un véritable passionné de voitures électriques et un défenseur de l'environnement.

🙋‍♂️ Réagissez à l'article 💬
S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Suivez-nous sur Facebook

Continuez de suivre nos dernières actualités en nous ajoutant sur Google News !

Inscrivez-vous à notre newsletter