Actu voiture électrique

Tesla, ces voitures trop compliquées pour les vieux

Philippe Moureau

Avant d’entrer dans le vif du sujet, clarifions une chose : l’âge ne définit pas votre aptitude à conduire une Tesla, ni aucune autre voiture électrique, d’ailleurs. Que vous soyez novice ou chevronné, chaque nouvelle technologie automobile exige un certain ajustement. Mais alors, les véhicules électriques comme la Tesla sont-ils réellement plus complexes à manier pour ceux qui n’ont pas grandi avec les smartphones et les tablettes ?

Les défis de l’interface des Tesla

Si les Tesla captivent par leur design particulier et leur performance sans précédent lors de leur sortie, elles introduisent aussi un élément de complexité avec leur interface utilisateur. Prenons l’exemple de la Tesla Model 3 récemment restylée :

  • Localisation des commandes : Dans une Tesla, oubliez les clignotants habituels ou les commandes des essuie-glaces où vous les attendez. Il n’y a plus de commodos à l’ancienne. Vous pourriez vous retrouver perplexe à une intersection ou lors d’une averse soudaine. Il n’y a même plus de selecteur de vitesse : un geste de la main sur la tablette vous permet de passer en marche avant ou en marche arrière !
  • Prix accessible : Contrairement à ce que l’on pouvait penser à une époque, une Tesla se situe dans une gamme de prix accessible pour un large public avec sa gamme Model 3 et Model Y, ce qui rend ces enjeux pertinents pour de nombreux conducteurs. Le fait que ces modèles proposent déjà une puissance presque sportive en entrée de gamme attire particulièrement.
A lire également :  La voiture électrique à moins de 25 000 € de Ford est bientôt une réalité

Et cela peut aller encore plus loin si on parle de la déclinaison “Performance” dont la dernière version vient d’être commercialisée :

  • Contrairement aux supercars et hypercars hors de portée, la Tesla Model 3 Performance est relativement accessible avec son tarif de 55 990 € ou dès 419 € par mois en leasing directement sur le site tout en proposant des performances hors normes.
  • Performances élevées : Avec une puissance annoncée de 460 chevaux mais surtout une capacité à passer de 0 à 100 km/h en seulement 3,1 secondes soit les performances d’une supercar, une Tesla demande une attention de tous les instants.

Ces points illustrent que la conduite d’une Tesla peut être très exaltante mais elle peut aussi poser des défis d’adaptation.

La nécessité d’une formation spécifique

La question se pose alors : pourquoi ne pas envisager une formation spécifique pour conduire une Tesla ou tout autre véhicule électrique avancé ? En effet, il ne s’agit pas seulement d’apprendre à conduire, mais de maîtriser une interface utilisateur qui peut paraitre complexe pour certains et constamment mise à jour, similaire à celle d’un smartphone : en effet, les mises à jour majeures de l’interface arrivent régulièrement et peuvent radicalement changer l’interaction entre l’utilisateur et le véhicule.

  • Mises à jour régulières : Comme avec les logiciels modernes, les Tesla reçoivent des mises à jour qui peuvent modifier ou améliorer les fonctionnalités du véhicule.
  • Modes automatiques : Il est essentiel de savoir comment activer et utiliser ces modes pour tirer pleinement parti des technologies intégrées.
A lire également :  La voiture électrique va devenir moins chère que l'essence plus vite que prévu, et c'est grâce à Tesla

Ce n’est pas tant une question d’âge mais de familiarité avec la technologie. Les jeunes conducteurs peuvent sembler avantagés car ils ont grandi avec la technologie numérique, mais cela ne signifie pas que les conducteurs plus âgés ne peuvent pas s’adapter.

Conduire une Tesla, c’est une question d’adaptabilité

Conduire une Tesla est à la portée de tous, mais requiert parfois un peu de patience et de volonté d’apprendre. Ce n’est pas l’âge qui est en jeu ici, mais la capacité à s’adapter à un environnement de conduite nouveau et technologiquement avancé.

Loin d’être une limite, l’âge pourrait bien devenir un atout, prouvant que l’expérience et la sagesse peuvent souvent surpasser la pure familiarité technologique. Les “vieux” conducteurs, avec leur prudence et leur attention au détail, pourraient bien donner des leçons précieuses aux nouvelles générations.

Réagissez à l'article
S’abonner
Notification pour
guest

4 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires