Vague de froid : -26°C ? Ce n’est pas un problème pour une Tesla

ParPhilippe Moureau 10 janvier 2024 à 16h43

La Tesla Model 3 s’avance comme un véhicule électrique intrépide, défiant avec aisance les rigueurs de l’hiver, même lorsque le mercure chute à -26°C. Conçue pour braver sans souci le froid glacial dès sa version de base en propulsion, elle démontre une capacité remarquable à maintenir ses performances et son confort comme le témoigne la vidéo d’une québécoise.

La Tesla Model 3 face au froid glacial

Lorsqu’on pense à la conduite hivernale, une voiture électrique comme la Tesla Model 3 ne vient pas immédiatement à l’esprit. Cependant, les récents tests et observations démontrent que cette voiture électrique n’est pas à sous-estimer même par des températures glaciales. Par exemple, la vidéo ci-dessous d’une québécoise qui effectue entre autres un test d’antipatinage sur la neige a mis en avant la capacité de la Model 3 à contrôler efficacement la puissance du moteur, empêchant le dérapage même en accélération soudaine.

Le système de traction a également été mis à l’épreuve, montrant comment la Model 3 utilise ses freins pour assurer une répartition optimale de la puissance aux roues. Un autre test convaincant a été le départ en pente, prouvant que la voiture maintient une excellente stabilité et traction sur des pentes enneigées.

Design et confort : L’évolution de la Tesla Model 3

La Model 3, peinte en blanc avec ses jantes de base Aero de 18 pouces noires, présente un design devenu commun dans le paysage automobile. L’habitacle reste excentrique mais efficace, avec une grande tablette au centre du tableau de bord et une absence de commandes physiques.

L’espace arrière peut être restreint pour les grands passagers, mais la berline se rattrape avec un espace de chargement généreux et grand coffre gigantesque pour la catégorie. La qualité de construction, bien que s’étant améliorée, présente encore quelques défauts, comme un alignement imparfait de certaines pièces. Mais est-ce tout ?

Performance et autonomie en hiver rude

La batterie LFP de la Model 3, avec une capacité augmentée à 60 kWh désormais, assure une autonomie annoncée de 513 kilomètres en cycle WLTP désormais (estimée à 554 km selon Tesla avec les jantes de 18 pouces), malgré une densité énergétique inférieure. Cette augmentation permet de largement compenser les conditions hivernales ou l’autonomie est en baisse.

L’expérience de conduite se distingue par sa stabilité et sa facilité de contrôle, même dans des conditions de tempête de neige à -26 degrés Celsius. Le moteur à réluctance variable de la Model 3, avec une puissance de 275 chevaux, assure des performances fiables et une motricité acceptable sur la glace et la neige avec des pneus adaptés (Michelin Alpin) malgré le couple instantané de plus de 400 nm.

Consommation et autonomie en conditions hivernales

La consommation d’énergie en hiver est un sujet de préoccupation pour les propriétaires de véhicules électriques. La Model 3 a montré une augmentation de la consommation d’énergie par kilomètre en hiver par rapport à l’été. Cependant, des stratégies comme le préchauffage de la voiture tout en étant branchée et l’utilisation des sièges chauffants plutôt que du chauffage de l’habitacle aident à maximiser l’autonomie.

Les systèmes de chauffage de la Model 3, à la base par un système de résistance électrique en 2019 puis par l’arrivée de la pompe à chaleur sur les millésimes 2021 (vendus dès décembre 2020) ont été maintes fois analysés pour leur efficacité record sur le marché. L’impact du froid sur la batterie a également été abordé dans la vidéo ci-dessous, avec des conseils pour maximiser l’autonomie en hiver.

La voiture électrique, ça marche aussi par températures négatives

La Tesla Model 3 se positionne comme un choix solide pour la conduite hivernale. Ses capacités en termes de traction, freinage et gestion de l’énergie en font une option viable pour les conducteurs électriques, même dans les climats les plus rudes. Avec ses améliorations continues en termes de design, de confort et de technologie, la Model 3 se maintient comme une référence dans son segment, prouvant sa polyvalence et son adaptabilité, même par des températures aussi basses que -26°C.

Par Philippe Moureau

Quadragénaire passionné de voitures électriques. Je m'intéresse à la transition énergétique et à la lutte contre les émissions de gaz à effet de serre. Je suis un véritable passionné de voitures électriques et un défenseur de l'environnement.

🙋‍♂️ Réagissez à l'article 💬
S’abonner
Notification pour
guest

3 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Suivez-nous sur Facebook

Continuez de suivre nos dernières actualités en nous ajoutant sur Google News !

Inscrivez-vous à notre newsletter