Actu voiture électrique

Vélo électrique Tesla : pourquoi tout le monde en veut un ?

Albert Lecoq

Le désir d’innovation ne connaît aucune limite et c’est bien ce que prouve l’engouement des fans de Tesla pour une bicyclette électrique griffée du célèbre T. Révélée par une enquête menée par eBikes.org, cette nouvelle préférence en dit long sur la confiance du public en la marque. Alors, Tesla pourrait-elle faire face à la demande grandissante et proposer un e-bike dernier cri ?

L’enthousiasme palpable pour un vélo électrique Tesla

À l’heure où l’électrique fait loi, il n’est pas surprenant de voir émerger une demande forte pour un e-bike Tesla. Selon une étude de marché réalisée par eBikes.org, de nombreux acheteurs souhaitent que Tesla se lance dans le domaine de la bicyclette électrique. Dans leur enquête, Tesla est la marque la plus désirée par les hommes pour la construction d’un vélo électrique.

La marque, déjà populaire auprès des hommes pour ses voitures électriques, pourrait donc étendre son influence en proposant un vélo à la hauteur de ses réalisations. En outre, l’enquête révèle que les consommateurs seraient prêts à payer davantage pour un vélo électrique Tesla que pour un produit d’une autre marque.

A lire également :  La voiture électrique de Xiaomi est une Porsche au prix d'une Renault

Quel est le prix à payer pour un vélo Tesla ?

Combien les gens seraient-ils prêts à débourser pour un vélo signé Tesla ? La réponse pourrait vous surprendre : plus de 2 200 $ en moyenne, selon l’enquête de eBikes.org soit plus de 2 000 euro.

Sur les 69 marques proposées, Amazon s’est révélée être le premier choix des personnes sondées pour la marque qu’ils souhaiteraient voir produire un vélo électrique, suivie de près par Apple et Marvel. Cependant, les consommateurs seraient prêts à payer le plus pour un vélo Tesla, avec une moyenne de 2 254 $ exactement soit 2 050 €. Les hommes semblent particulièrement enthousiastes à cette idée, tandis que les femmes préféreraient un modèle de Tiffany & Co. Des différences générationnelles ont également été observées, les millennials préférant un vélo électrique Marvel à tout autre.

Prêt à faire le grand saut ?

Tesla ne serait pas le premier constructeur automobile à se lancer dans le domaine du vélo. Récemment, des marques comme Porsche, BMW et Polestar se sont engouffrées dans la brèche.

Si l’idée semble séduisante, la réalisation n’est pas sans poser quelques défis. L’entreprise devrait miniaturiser ses batteries et son système de propulsion électrique, un exercice d’ingénierie qui pourrait même aboutir à des améliorations bénéfiques pour ses autres programmes de véhicules électriques.

A lire également :  Ce constructeur chinois débarque en Europe avec une compacte électrique à moins de 30 000 €

Tesla pourrait également tirer parti de sa populaire application pour en faire un vélo connecté et l’intégrer à son réseau Tesla, à l’instar de ce que font déjà Uber et Lyft. Et bien sûr, la marque dispose déjà d’une large base de clients qui seraient intéressés par l’achat de ce produit. La réalisation d’un tel projet semble donc une évidence, malgré la nécessité de réorienter certaines ressources vers ce nouveau défi.

Alors, sommes-nous à l’aube de l’ère du vélo électrique Tesla ? Seul l’avenir nous le dira !

Réagissez à l'article
S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires