Voiture électrique : pourquoi ajouter des boites de vitesses ? Toyota et Hyundai répondent

ParAlbert Lecoq 22 décembre 2023 à 6h56

Vous êtes sans doute au courant que le monde des voitures électriques ne cesse d’évoluer. Aujourd’hui, nous allons plonger dans un comparatif des nouvelles technologies de transmission pour véhicules électriques proposées par Toyota et Hyundai.

Toyota et sa boîte manuelle prototype pour véhicules électriques

L’expérience de conduite d’une voiture électrique est sur le point de prendre une tournure inattendue avec Toyota. L’essai du prototype de Lexus UX300e équipé d’une transmission manuelle a révélé une toute nouvelle approche. Loin d’être une simple simulation, cette transmission offre une expérience tactile complète avec un levier de vitesses et une pédale d’embrayage, offrant une sensation de conduite similaire à celle d’une voiture sportive traditionnelle.

Cette technologie, bien qu’encore à l’état de prototype, pourrait révolutionner la manière dont nous percevons la conduite des véhicules électriques, en réintroduisant le plaisir de la conduite manuelle.

Le système de transmission artificielle DCT de la Hyundai Ioniq 5 N

De son côté, Hyundai a pris une direction radicalement différente avec l’Ioniq 5 N, prévue pour une production en série. En optant pour une simulation de boîte de vitesses à double embrayage (DCT) à huit rapports, Hyundai propose une alternative moins coûteuse et plus facile à intégrer, utilisant des palettes de changement de vitesse déjà présentes sur d’autres modèles électriques de la marque.

Le système de Hyundai permet une personnalisation sonore avec trois profils d’ambiance sonore. Cependant, il faut admettre que la qualité sonore est loin d’être parfaite, rappelant les premiers jeux de course plutôt que les sons raffinés des voitures modernes.

Comparaison des sensations de conduite

Si Toyota se concentre sur une expérience authentique de changement de vitesse, Hyundai mise sur le feedback acoustique pour enrichir l’expérience de conduite. Les deux systèmes sont entièrement synthétisés mais visent à reproduire de manière réaliste la sensation de conduite d’une voiture à combustion interne.

Ce qui est remarquable chez Hyundai, c’est que l’activation du système de son est facultative et que la voiture peut simuler le changement de vitesse automatiquement, fournissant un retour sonore utile pour les conducteurs, surtout lors de la conduite sportive.

Un seul but : enrichir l’expérience

En somme, ces deux géants de l’automobile ont choisi des chemins divergents pour enrichir l’expérience de conduite des véhicules électriques. Toyota réinvente le plaisir de la conduite manuelle, tandis que Hyundai joue la carte de la nostalgie sonore. Le choix entre ces deux philosophies dépendra de ce que vous recherchez dans l’expérience de conduite électrique. Qu’il s’agisse de la nostalgie d’une boîte manuelle ou de la simulation d’une boîte DCT, la transition vers l’électrique promet d’être tout sauf monotone.

Par Albert Lecoq

Spécialiste des guides d'achat de voitures électriques, je suis passionné par les nouvelles technologies et je suis un fervent partisan de l'adoption de la technologie électrique et de la mobilité durable.

🙋‍♂️ Réagissez à l'article 💬
S’abonner
Notification pour
guest

16 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Suivez-nous sur Facebook

Continuez de suivre nos dernières actualités en nous ajoutant sur Google News !

Inscrivez-vous à notre newsletter