Actu voiture électrique

Volkswagen dans la tourmente : fermeture inattendue d’une autre usine de voiture électrique

Albert Lecoq

Chers passionnés d’automobile, un vent de préoccupation souffle sur l’industrie des véhicules électriques. Volkswagen, un acteur majeur du secteur, connaît des interruptions successives dans la production de ses modèles phares électriques. Aujourd’hui, nous nous penchons sur cette problématique qui touche le géant allemand et ses implications pour l’avenir.

Pause dans la production des modèles électriques ID.4 et ID.7

Le constructeur automobile Volkswagen subit actuellement un ralentissement notable. En effet, la production de ses modèles électriques populaires ID.4 et ID.7 est interrompue. L’arrêt s’étend même à une seconde usine en Allemagne, montrant l’ampleur du défi auquel l’entreprise est confrontée.

La raison invoquée par un porte-parole de la firme auprès de l’agence de presse allemande dpa est la pénurie de moteurs électriques. Ces difficultés surviennent malgré l’investissement d’environ 1 milliard d’euros consacré à l’avancement de la production de véhicules électriques au sein de l’établissement d’Emden, considéré comme le troisième plus grand hub de distribution automobile d’Europe.

Investissements conséquents face à une demande décroissante

Le site d’Emden, récemment modernisé, a vu le premier véhicule électrique ID.4 sortir de sa chaîne de montage en mai dernier. Cependant, malgré les investissements massifs et les débuts prometteurs, Volkswagen a dû réduire la cadence de production des véhicules électriques cet été en raison d’une demande en baisse.

A lire également :  Volkswagen dévoile l'ID.Buzz GTX : le combi décoiffant à l'autonomie étonnante

La question se pose alors : cette pause est-elle réellement due à une pénurie de composants ou la demande pour ces véhicules est-elle en chute libre ? Le CFO de Volkswagen, Arno Antilitz, a noté une réduction des commandes de voitures électriques à 150 000 au troisième trimestre, une baisse significative par rapport aux 300 000 de l’année précédente.

Une stratégie de production électrique en questionnement

L’Europe reste le marché principal des véhicules électriques de Volkswagen, avec 61% des ventes totales. Cependant, face à l’inflation croissante, aux taux d’intérêt en hausse et à la concurrence accrue, Volkswagen a réduit la production de ses véhicules électriques dans plusieurs usines allemandes. Les modèles ID.4, ID.5, et Audi Q4 e-tron sont impactés, tandis que l’ID.3 et le Cupra Born restent pour le moment épargnés.

Les répercussions ne se limitent pas à l’Europe. Antilitz a signalé une augmentation de 4% des ventes en Chine, mais avec un avertissement sur la perte de parts de marché jusqu’à ce que de nouveaux modèles en collaboration avec XPeng soient lancés. Pour rester compétitif, surtout en Chine, Volkswagen a dû considérablement réduire ses prix.

Optimisme maintenu pour le marché américain

Malgré les turbulences, Volkswagen garde le cap sur le marché américain. Reinhardt Fischer, responsable de la stratégie chez VW Group America, affirme que la marque ne réduit pas ses plans pour les véhicules électriques aux États-Unis.

A lire également :  Voiture électrique : un défaut majeur est révélé par une nouvelle étude

Avec l’ambition de lancer un véhicule électrique à moins de 25 000 € sur le marché, Volkswagen montre sa détermination à conquérir une part importante de ce secteur en plein essor.

La transition vers l’électrique est semée d’embûches, mais elle offre aussi des opportunités inédites. Volkswagen semble prêt à naviguer dans cette ère nouvelle, malgré les vents contraires actuels.

Réagissez à l'article
S’abonner
Notification pour
guest

1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires