Actu voiture électrique

BMW prend une décision radicale sur son futur avec les voitures électriques

Philippe Moureau

La fabricant d’automobiles BMW a récemment choisi de mettre un terme à son collaboration avec la société Northvolt, spécialiste suédois des batteries, qui était supposée lui fournir des batteries électriques fabriquées en Europe. La firme allemande évoque des retards de livraisons répétés comme principal motif de cette décision. Toutefois, cette séparation pourrait également signifier un virage stratégique majeur pour BMW.

Les enjeux d’une collaboration qui prend fin brusquement

Initialement, l’accord entre BMW et Northvolt, signé en 2020, comportait un engagement financier massif de 2 milliards d’euros. Northvolt, devait démarrer la production des batteries sur le sol européen, à Skellefteå en Suède cette année même. Cependant, un retard considérable dans le calendrier de livraison promis a mené BMW à réévaluer ses options. Cette collaboration avait été vue comme un jalon vers une production localisée et durable de pièces essentielles pour les véhicules électriques.

BMW n’a pas seulement annulé ce contrat, mais repositionne également ses ambitions, en affirmant vouloir concentrer les compétences de Northvolt autrement, notamment en orientant leurs ressources vers le développement de batteries de nouvelle génération. La firme de Munich a très vite réorienté ses attentes en matière de cellules de batteries vers un modèle de production de cellules de batteries que l’on pourrait qualifier de plus innovant et circulaire dans une Europe écologiquement sensible.

A lire également :  Les véhicules électriques réinventent la culture automobile : voici pourquoi

Les perspectives face au changement des technologies de batteries

La décision soudaine de BMW pourrait s’inscrire dans un mouvement plus large concernant la technologie des batteries chez les constructeurs automobiles européens. En effet, Stellantis et Mercedes ont eux aussi révisé leurs stratégies concernant les usines de production de batteries en Europe, en se détournant de la production des accumulateurs à base de NMC (nickel – manganèse – cobalt), une technologie coûteuse et demandant beaucoup de cobalt, en faveur du LFP (lithium – fer – phosphate). Cette transition s’explique aussi par la baisse considérable de la différentielle de densité entre ces technologies et les coûts de production plus avantageux du LFP.

Il est essentiel de noter que BMW avait initialement misé sur la technologie NMC, cependant, le secteur des voitures électriques étant hautement compétitif et orienté vers la réduction des coûts, il semble que l’entreprise recherche désormais une alternative plus économique. Cette recalibration stratégique se reflète dans la volonté de BMW de continuer à collaborer avec Northvolt, mais principalement pour le développement de nouvelles générations de cellules de batteries.

La transition possible vers la technologie sodium-ion

Au-delà des questions de délais et de coûts, la R&D de Northvolt pourrait encore jouer un rôle clé dans l’avenir électrique de BMW. L’année dernière, Northvolt a dévoilé une avancée remarquable avec ses nouvelles cellules sodium-ion, promettant une capacité de 160 Wh/kg, performance comparable aux précédentes générations de batteries LFP traditionnelles. Cette nouvelle pourrait ouvrir de nouvelles portes pour BMW qui, malgré la cessation du contrat pour la fabrication en série, reste intéressée par des technologies avancées pouvant offrir un bon compromis entre coût et performance.

A lire également :  Le diesel en chute libre alors que la voiture électrique explose : les chiffres choc

Cette avancée technologique pourrait potentiellement convenir aux aspirations de BMW, notamment en collaboration avec Rimac Automobili, une autre entreprise phare avec laquelle BMW a noué des partenariats pour propulser ses futurs modèles électriques. L’orientation future des choix technologiques de BMW en matière de batteries est donc à surveiller de près, car elle pourrait signaler des tendances plus larges dans l’industrie automobile européenne et mondiale.

Réagissez à l'article
S’abonner
Notification pour
guest

1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires