Actu voiture électrique

Ces villes européennes qui nous donnent une LEÇON d’éco-mobilité !

Albert Lecoq

Chaque jour, nos villes évoluent et se mettent au vert. Mais certaines vont plus loin que d’autres. Laissez-vous surprendre par ces villes européennes qui se démarquent en matière de transports écologiques !

Des résultats surprenants : Qui sont les champions et les lanternes rouges ?

L’éco-mobilité a été analysée dans 42 villes européennes. Et les résultats de cette nouvelle étude vont sûrement vous étonner ! La Clean Cities Campaign (CCC), composée de plus de 80 organisations militantes pour une mobilité sans émissions, nous révèle tout. Leur mission : suivre la décarbonisation de ces zones urbaines.

Les options de transport partagé et zéro émission étaient au centre de cette analyse, et les résultats ont bousculé bien des idées reçues.

Le processus de notation : Comment ces villes ont-elles été évaluées ?

Au début de 2023, le réseau de la CCC, en collaboration avec le cabinet de conseil en durabilité Ricardo Energy & Environment, a recueilli des données sur toutes ces destinations. Chaque ville a été évaluée sur des critères tels que la disponibilité de voitures électriques partagées, de vélos et de trottinettes électriques, le nombre de bus zéro émission et les points de recharge électrique.

A lire également :  Taycan Turbo GT : La Porsche la plus puissante jamais conçue sur le point de faire son entrée

Ces villes n’ont pas été choisies au hasard : elles sont toutes actrices du débat sur la mobilité urbaine et disposent de données suffisantes pour une analyse approfondie.

Le podium écologique : Qui sont les grands gagnants ?

Si on parle de transport public éco-responsable, il n’est pas surprenant de retrouver des villes de Danemark, Norvège et Suède dans le top 10. En tête, nous avons Copenhague, suivi d’Oslo, Paris, Amsterdam, Hambourg et Helsinki. Milan se hisse à la septième place, avec Lyon, Ljubljana et Lisbonne pour compléter ce top prestigieux.

Certaines villes, comme Paris, Helsinki, Lisbonne et Bruxelles, ont obtenu un score parfait pour leurs vélos et trottinettes partagés. Cependant, aucune ville n’a décroché la note maximale pour les bus zéro émission.

La face cachée : Quelles villes doivent redoubler d’efforts ?

Tout n’est pas rose. Certaines villes ont encore du mal à se mettre au vert. Parmi les moins bien classées, on trouve Édimbourg, Birmingham, Grenade, Dublin et enfin, le Grand Manchester.

Ces villes ont encore du chemin à parcourir pour offrir à leurs habitants un réseau de transport aussi vert que possible.

Ce que le rapport nous apprend de plus sur le zéro émission

Ce qui est surprenant, c’est que certaines villes comme Milan, Ljubljana, Budapest et Sofia ont mieux performé dans ce rapport que dans d’autres études de la CCC. Cela montre que les avancées en matière de transport partagé et zéro émission ne sont pas nécessairement limitées par le financement.

A lire également :  Oubliez la Renault 5 électrique : Dacia annonce une Sandero électrique à prix canon

Barbara Stoll, directrice de la Clean Cities Campaign, souligne l’importance du leadership local. Selon elle, le succès n’est pas forcément une question d’argent. De nombreuses villes, même moins riches, surpassent leurs homologues grâce à des cadres réglementaires solides et une planification tournée vers l’avenir.

Pour finir sur une note positive : Oslo, Copenhague et Amsterdam sont bien parties pour avoir des systèmes de transport public entièrement sans émissions d’ici 2030 ! Une inspiration pour toutes les autres villes ! 🌱🚌⚡

Réagissez à l'article
S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires