Actu voiture électrique

Elon Musk en demande trop à ses employés pas assez payés

Albert Lecoq

Alors que l’industrie automobile américaine est en ébullition, la présidente de l’UAW, Shawn Fein, fait des déclarations explosives à propos de Tesla et d’Elon Musk. Plongez dans cette saga palpitante pour tout savoir !

La grève historique des Trois Grands de Detroit : Un contexte électrique

Les tensions montent dans l’industrie automobile américaine. Pour la première fois, les trois géants de Detroit (GM, Stellantis, et Ford) sont touchés simultanément par une grève d’ampleur. L’United Auto Workers (UAW), syndicat influent, en est à son quatrième jour de grève, paralysant les activités de ces trois mastodontes. Bien que Tesla ne soit pas directement impliqué dans cette agitation, la marque et son emblématique PDG, Elon Musk, ne sont pas épargnés par les commentaires acerbes.

Shawn Fein cible Musk et Tesla dans une émission populaire

Lors de son apparition sur CBS’ Face the Nation, Shawn Fein, la présidente de l’UAW, n’a pas mâché ses mots. Critiquant la non-syndicalisation des travailleurs de Tesla et les avantages compétitifs que cela offre à l’entreprise, elle a également évoqué les différences significatives en termes de coûts de main-d’œuvre entre Tesla et les Trois Grands de Detroit. Mais le moment le plus fort de son intervention fut sans doute quand elle a qualifié les salaires offerts par Tesla de “pitoyables” et Elon Musk de “gourmand”.

A lire également :  Volkswagen dévoile l'ID.Buzz GTX : le combi décoiffant à l'autonomie étonnante

La question épineuse des salaires chez Tesla

S’exprimant sur les coûts de la main-d’œuvre, Fein a déclaré qu’ils ne représentent qu’environ 5% du coût total d’un véhicule. “Ils pourraient doubler nos salaires sans augmenter le prix des véhicules et continuer à réaliser des milliards de profits. C’est un choix.”, a-t-elle déclaré. Fein a également souligné que beaucoup d’employés de sociétés comme Tesla peinent à joindre les deux bouts, permettant à des personnes comme Elon Musk de réaliser des projets coûteux tels que l’exploration spatiale. Pour elle, cette situation est tout simplement “inacceptable”.

L’unique constructeur américain non-syndiqué

Tesla se distingue comme étant le seul grand constructeur automobile américain sans représentation syndicale. Bien que les syndicats, tels que l’UAW et Workers United, aient tenté à plusieurs reprises d’organiser les travailleurs de Tesla en Californie et à New York, Elon Musk a, jusqu’à présent, réussi à bloquer ces initiatives. Une position qui continue à alimenter la controverse autour de la marque et de son PDG.

Réagissez à l'article
S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires