Lamborghini dit au revoir à l’essence et dévoile son plan électrique

ParPhilippe Moureau 12 février 2024 à 7h51

Dans son ambition de laisser une empreinte verte, Lamborghini s’engage à diminuer significativement ses émissions de CO2 par voiture d’ici la fin de la décennie. Pour atteindre son but, la célèbre marque italienne prévoit de développer plusieurs nouveaux véhicules électriques, notamment un successeur de la Lamborghini Urus.

Automobili Lamborghini, une filiale d’Audi AG

Historiquement connu pour son savoir-faire en matière de vitesse et d’esthétisme, Automobili Lamborghini S.p.A. est une référence dans le monde de l’automobile. Aujourd’hui sous l’égide d’Audi AG, une firme automobile reconnue pour ses efforts vers une transition vers l’électrique, Lamborghini se met au diapason. Lamborghini a certes été lente à adopter le virage électrique.

Ses véhicules de niche, conçus pour un marché relativement restreint, lui permettent d’avoir un rythme différent.Néanmoins, la marque s’est engagée dans une politique de développement durable avec le lancement de sa stratégie de décarbonisation “Direzione Cor Tauri” en 2021. Rentre alors en jeu une hybridation sérieuse avec le Revuelto, des projets pour une Urus rechargeable, et des teasers pour son premier modèle 100% électrique – le Lanzador.

Plan d’électrification : engagement en hausse pour Lamborghini

Lamborghini, œuvrant aujourd’hui pour tenir ses promesse de 2021, se montre plus engagée que jamais dans la décarbonisation totale de sa chaîne de valeur. Pour cela, elle compte sur des investissements conséquents et se donne un calendrier précis à respecter dans la présente décennie. Lamborghini projette d’étendre sa stratégie de décarbonisation en investissant massivement dans l’électrification de ses modèles et en diminuant ses émissions totales de 40% “par voiture” d’ici 2030. Cette réduction de 40% est à comparer avec le plan d’émissions annoncé en 2021.

Lamborghini concrétise son engagement en réduisant les émissions dans toute sa chaîne de valeur, de la production des véhicules à la chaîne d’approvisionnement et la logistique, jusqu’au cycle de vie complet de chaque nouvelle voiture qui sort de ses usines italiennes.

Une transition dictée par la réglementation européenne ?

Le motif de ce revirement de Lamborghini n’est pas officiellement connu. La marque a en effet une histoire documentée d’opposition aux réglementations de l’UE visant à rendre tous les nouveaux véhicules électriques d’ici 2035. Cela dit, cette nouvelle orientation est une bonne nouvelle pour les passionnés de véhicules électriques et la nature.

Le président et PDG de Lamborghini, Stephan Winkelmann, a déclaré à ce propos : “Direzione Cor Tauri est notre feuille de route pour l’électrification de la gamme Lamborghini et le chemin vers la décarbonisation, non seulement de notre usine de Sant’Agata Bolognese, mais de toute la chaîne de valeur”.

Des Lamborghini électriques à l’horizon

Selon le planning de production de Lamborghini, le premier modèle entièrement électrique de la marque, le déjà mentionné Lanzador, devrait être lancé en 2028 et sera suivi par un successeur entièrement électrique de l’Urus, un “super SUV”, en 2029.

En révisant sa stratégie de 2021, Lamborghini estime pouvoir réaliser des réductions significatives de CO2 pour sa flotte en circulation, visant une réduction de 50% d’ici 2025 et de 80% d’ici 2030, pour atteindre une neutralité carbone totale pour l’ensemble de l’entreprise d’ici 2050.

Par Philippe Moureau

Quadragénaire passionné de voitures électriques. Je m'intéresse à la transition énergétique et à la lutte contre les émissions de gaz à effet de serre. Je suis un véritable passionné de voitures électriques et un défenseur de l'environnement.

🙋‍♂️ Réagissez à l'article 💬
S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Suivez-nous sur Facebook

Continuez de suivre nos dernières actualités en nous ajoutant sur Google News !

Inscrivez-vous à notre newsletter