Recharge voiture électrique

Les voitures électriques et la ville : un mariage voué à l’échec ?

Alexandra Dujonc

Imaginez, vous habitez en appartement et possédez un véhicule électrique. Où allez-vous le recharger ? Si l’installation de bornes de recharge en domaine public croît favorablement, il n’en va pas de même dans le secteur résidentiel collectif. Pourtant, le développement de ces infrastructures est crucial pour encourager le passage à l’électrique.

Peu de bornes de recharge dans les résidences

Actuellement, la réalité est que seulement un petit pourcentage des immeubles offrent des options de chargement pour les véhicules électriques. D’après les dernières données, au 31 mars 2024, seulement 3,11 % des bâtiments résidentiels en France étaient équipés d’une infrastructure de recharge commune, soit au total 8 383 immeubles. Cela représente une entrave significative à l’acquisition de véhicules électriques parmi les citadins vivant en appartement.

Cette situation perdure malgré l’existence du “droit à la prise“, une législation permettant aux particuliers de demander l’installation d’une borne de recharge dans leur parking résidentiel. Selon l’Avere, le premier “baromètre national sur la recharge en résidentiel collectif” vient souligner cette lacune notable. La difficulté réside souvent dans la complexité des démarches et dans l’inertie des copropriétés face à de tels projets.

A lire également :  Doit-on payer le stationnement sur les places de recharge de voitures électriques ?

Signes d’amélioration et données rassurantes

Heureusement, tout n’est pas si sombre. Le nombre d’immeubles décidant d’installer des bornes de recharge est en hausse. En effet, au-delà des 8 383 bâtiments déjà équipés, 28 673 autres ont accepté le principe d’une installation. Ainsi, à la fin du premier trimestre 2024, la France recensait environ 10 % des immeubles prêts à s’équiper. Entre fin 2023 et mars 2024, on enregistrait une augmentation de 15,7 % des structures équipées, signe d’une prise de conscience croissante.

Par ailleurs, certains résidents n’ont pas attendu une solution globale par leur copropriété et ont opté pour des installations individuelles. D’après le baromètre, 15 996 points de recharge individuels ont été installés dans des contextes résidentiels collectifs. Ce chiffre est très probablement sous-estimé puisqu’il ne prend en compte que les installations initiales par les opérateurs privés de l’AFOR. Le programme Advenir, par exemple, a soutenu finalement l’installation de 19 101 points de recharge individuels au 31 mars 2025, démontrant un engagement financier dans la transition énergétique.

Implications pour les résidents et propositions pour l’amélioration

Pour les résidents en appartement, l’accès limité à des bornes de recharge représente un obstacle notable à changer pour une voiture électrique. Les initiatives individuelles démontrent une volonté de transition, mais une action collective et soutenue demeure nécessaire pour un changement d’ampleur.

A lire également :  Il est possible de recharger sans fil sa voiture électrique dans cette ville en France

Voici quelques suggestions pour améliorer cette situation :

  • Incitations gouvernementales : augmenter les aides financières pour les copropriétés qui choisissent d’installer des bornes de recharge.
  • Simplification des démarches : rendre le “droit à la prise” moins bureaucratique et plus accessible.
  • Programmes d’information : sensibiliser davantage les syndics et les copropriétés aux avantages écologiques et économiques des véhicules électriques.
  • Collaborations entre secteurs : encourager les partenariats entre les fournisseurs d’énergie, les fabricants de bornes et les gestionnaires d’immeubles pour des solutions intégrées et économiquement viables.

Le renforcement de ces mesures pourrait non seulement faciliter la vie des citadins aspirant à un mode de vie plus durable, mais également marquer un tournant décisif dans la lutte contre la pollution en ville grâce à une réduction substantielle des émissions de carbone.

Bien que le chemin soit encore long, les signaux d’amélioration concernant les infrastructures de recharge en milieu urbain sont encourageants. Avec des efforts conjoints et persistants de toutes les parties prenantes, la transition vers les véhicules électriques peut s’accélérer, transformant les villes en modèles de durabilité et d’innovation. L’heure est à l’action, et chaque pas compte dans cette grande aventure vers un avenir plus vert.

Source : Baromètre Enedis / Avere

Réagissez à l'article
S’abonner
Notification pour
guest

1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires