Les femmes boudent les voitures électriques pour une raison simple mais alarmante

ParPhilippe Moureau 23 décembre 2023 à 7h01

Aujourd’hui, nous explorons un sujet aussi intrigant que révélateur dans le monde automobile : la relation entre les femmes françaises et les voitures électriques. Un phénomène qui soulève des questions sur l’accessibilité, les choix de consommation et les disparités socio-économiques.

La préférence des femmes pour les voitures d’occasion thermiques

Une étude récente de AAA Data révèle une tendance marquée : les femmes en France tendent à privilégier les voitures d’occasion thermiques. Lorsqu’elles envisagent l’achat d’un véhicule neuf, les tarifs souvent prohibitifs des voitures électriques semblent être un frein majeur. Cette situation met en lumière non seulement les préférences en termes de mobilité mais aussi la problématique plus large de l’écart salarial entre hommes et femmes.

  • Achats stables : Les femmes conservent une constance dans leurs achats automobiles depuis une décennie.
  • Influenceuses clés : Bien que leur nom n’apparaisse pas toujours sur la carte grise, leur rôle dans la décision d’achat au sein des foyers est significatif.
  • Pouvoir d’achat : Une réalité économique moins favorable, avec un salaire moyen inférieur de 14,8 % à celui des hommes selon l’Insee.

L’âge et les préférences des acheteuses françaises

L’analyse démographique apporte son lot de surprises. L’âge moyen des acheteuses françaises de voitures baisse, s’établissant à 44 ans en 2022, sans distinction notable entre zones urbaines et rurales. Cette évolution, plus prononcée chez les femmes que chez les hommes au cours de la dernière décennie, reflète peut-être un changement dans l’indépendance financière et les priorités de mobilité des femmes.

  • Stabilité : Les achats féminins montrent une résistance aux fluctuations économiques.
  • Préférences en évolution : Un basculement vers plus d’achats de SUV au détriment des berlines classiques et des compactes.

Les goûts et les choix de véhicules chez les femmes ont évolué significativement. Les SUV compacts, avec une part d’achat passant de 4 % à 21 %, montrent une montée en gamme dans leurs préférences. La Dacia Sandero, la Peugeot 208 et la Renault Clio figurent parmi leurs choix préférés parmis les compactes aux côtés du Renault Captur et du Peugeot 2008 pour les SUV compacts, indiquant une préférence pour des modèles économiques mais fiables.

Illustration reprise du rapport AAA Data

Le défi des prix pour les voitures électriques

Le coût représente une barrière significative à l’adoption des voitures électriques par les femmes. Avec un prix moyen nettement supérieur à celui des voitures à essence, les voitures électriques restent hors de portée pour de nombreuses acheteuses potentielles. En effet, les données montrent que les achats de voitures électriques neuves par les femmes sont moins élevés que chez les hommes de 35%.

Cette analyse dévoile non seulement des tendances de consommation mais aussi des questions plus larges de parité économique et d’accessibilité. Le marché des voitures électriques, bien que prometteur, doit encore s’adapter pour répondre aux besoins et aux réalités économiques de tous les segments de la population.

Source : Rapport AAA Data

Par Philippe Moureau

Quadragénaire passionné de voitures électriques. Je m'intéresse à la transition énergétique et à la lutte contre les émissions de gaz à effet de serre. Je suis un véritable passionné de voitures électriques et un défenseur de l'environnement.

🙋‍♂️ Réagissez à l'article 💬
S’abonner
Notification pour
guest

62 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Suivez-nous sur Facebook

Continuez de suivre nos dernières actualités en nous ajoutant sur Google News !

Inscrivez-vous à notre newsletter