Actu voiture électrique

Le premier taxi autonome arrive en Europe et ce n’est pas Tesla : voici le Rimac Verne

Philippe Moureau

Dans le panorama des innovations automobile, la Croatie se distingue audacieusement avec le projet Verne inauguré par Rimac, une firme réputée d’abord pour ses supercars électriques. Ce bout de technologie, qui rend hommage au visionnaire Jules Verne, promet d’apporter une nouvelle dimension aux transports urbains dès 2026 à Zagreb. Laissons-nous guider dans les méandres de cette révolution qui pourrait bien redéfinir notre manière de concevoir les déplacements en milieu urbain.

Les ambitions visionnaires de Rimac

Vous connaissez probablement déjà la Nevera, ce bolide électrique de plus de 1 900 chevaux qui a placé Rimac sous les feux des projecteurs en 2021. Cette même année, Rimac n’a pas seulement produit une voiture d’exception, mais a aussi acquis Bugatti gracieusement cédé par Volkswagen. Cette acquisition, loin d’être anodine, signale l’ampleur des ambitions de Rimac qui, déjà, ne se limitent pas à la fabrication de véhicules intermittents mais s’aventurent dans un des créneaux les plus compétitifs et futuristes : les taxis autonomes.

Annoncé pour un déploiement en 2026, Verne véhiculera bien plus que des passagers : il représente un saut qualitatif pour la marque vers un futur où la voiture n’est plus un simple moyen de transport mais un élément intégré dans un écosystème technologique avancé. Rimac a d’ailleurs bénéficié d’un soutien notable de l’Union Européenne, avec une aide financière de 200 millions d’euros pour propulser ce projet innovant.

A lire également :  Ce constructeur automobile va remplacer ses employés par des robots pour "éviter les erreurs"

Un pas de géant vers l’autonomie complète

Le Verne, qui tire son nom du célèbre écrivain Jules Verne, auteur fasciné par les voyages et les avancées technologiques, se présentera comme un taxi entièrement électrique sans volant ni pédales, doté d’un système de conduite autonome de niveau 4. Cela signifie que, à bord, vous n’aurez nul besoin de prendre le volant. C’est une réalité rendue possible grâce à la collaboration de Rimac avec Mobileye, un leader des systèmes de conduite autonome.

La technologie clé ici est le Mobileye Drive, couplé avec un système de gestion de données cartographiques en 3D nommé Road Experience Management (REM). Ces technologies conjointes permettront aux taxis de Verne de naviguer avec une précision et une sécurité inédites sur les routes de Zagreb.

Un design tourné vers le futur

Loin des traditionnels monospaces ou navettes suréquipées de capteurs divers, le premier prototype de robotaxi Verne se démarque par son design épuré et moderne. Il est conçu pour deux personnes, alignant ainsi la quantité d’espace au besoin réel observé dans la majorité des déplacements urbains. En effet, Adriano Mudri, designer de la Nevera et co-créateur de Verne, souligne que 90% des trajets en voiture se font avec une ou deux personnes à bord.

A lire également :  En France, une voiture électrique sur trois est chinoise : l'Europe tire la sonnette d'alarme

Cette optimisation de l’espace se traduit par un intérieur luxueux, avec des portes coulissantes innovantes destinées à faciliter l’accès au véhicule. Rimac ne se contente pas de viser une clientèle aisée ; en réalité, l’accent est mis sur l’accessibilité et l’abordabilité du service, conforme à la promesse de Mate Rimac de rendre les déplacements autonomes accessibles à tous, transformant ainsi substantiellement l’expérience usager.

Une flotte optimisée pour 2026

D’ici le lancement officiel en 2026, il sera possible de faire appel à un robotaxi Verne via une application mobile dédiée, rappelant le modèle d’Uber ou encore de Waymo. Cette application permettra de personnaliser votre expérience de voyage en ajustant préalablement des paramètres comme la température intérieure, l’éclairage ou même l’odeur de l’habitacle.

Mais ce n’est pas tout. Verne envisage également des stations appelées “Motherships” réparties stratégiquement dans les villes desservies. Ces points de chute ne serviront pas uniquement de garages ou de stations de recharge rapide pour les taxis : ils constitueront les noyaux logistiques permettant de garantir efficacité et réactivité au réseau de robotaxis.

Face à ces innovations, Rimac semble prendre une longueur d’avance, même devant des géants comme Tesla, créant ainsi des attentes considérables autour du déploiement de Verne. Alors, Zagreb ne sera-t-elle que la première étape d’une transformation globale de nos villes? Seul l’avenir nous le dira, mais une chose est sûre : la mobilité urbaine est à l’aube d’une révolution, et Rimac est déjà en train de dessiner son visage.

A lire également :  Les véhicules électriques réinventent la culture automobile : voici pourquoi
Réagissez à l'article
S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires