Actu voiture électrique

Une voiture autonome s’est embourbée dans du béton frais

Albert Lecoq

Un robotaxi Cruise AV, faisant la fierté de la technologie moderne, a vécu une mésaventure inattendue dans les rues de San Francisco. Malgré tous les progrès technologiques, la nature et quelques tonnes de béton frais semblent encore poser des défis.

La voiture autonome piégée

Les rues animées de San Francisco ont été témoins d’un spectacle plutôt cocasse. Un robotaxi Cruise AV, symbole d’innovation, a malencontreusement roulé dans du béton encore humide sur le site en construction de Golden Gate Avenue. Le comble ? La Chevrolet Bolt EV, cette voiture autonome, n’a parcouru qu’une faible distance avant que ses roues avant ne s’enfoncent, la rendant totalement immobile.

Plusieurs passant·e·s, amusé·e·s par la scène, n’ont pas hésité à immortaliser ce moment. Leurs partages sur les réseaux sociaux ont donné lieu à une vague de commentaires, majoritairement moqueurs, remettant en question la fiabilité des robotaxis de la filiale de General Motors.

“Il croit que c’est une route, mais il n’a pas de cerveau”

Paul Harvey, résident de San Francisco, a été l’un des témoins de cette mésaventure. Selon lui, le véhicule n’aurait pas été en mesure de distinguer le béton frais de la route normale. “Je peux imaginer cinq scénarios différents où cela aurait pu mal tourner. Là, il a cru que c’était une route, mais il n’a pas de cerveau, il ne peut pas reconnaître du béton frais”, explique Harvey.

Cruise confirme et réagit !

Face à cette situation embarrassante, Cruise n’a pas tardé à réagir. Sur le réseau social X (anciennement Twitter), l’entreprise a confirmé l’incident et a assuré avoir récupéré le véhicule. “Notre AV est entré dans une zone de construction et s’est arrêté dans du béton frais. Le véhicule a déjà été récupéré et nous sommes en communication avec la ville à ce sujet”, a déclaré Cruise.

A lire également :  Voiture électrique : 1 borne de recharge sur 4 en panne juste avant les vacances d'été

Un contexte déjà tendu pour les voitures autonomes

Cet événement intervient peu après l’approbation par la Commission des services publics de Californie (CPUC) de l’expansion des services de voitures autonomes de Cruise et Waymo à San Francisco 24 heures sur 24. Et pour couronner le tout, quelques jours avant ce mésaventure, dix Cruise AVs avaient bloqué une rue de San Francisco suite à un problème de connectivité, mettant en exergue les enjeux complexes liés à la mise en œuvre de cette technologie dans des environnements urbains.

Réagissez à l'article
S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires