Voiture électrique : Face à la concurrence chinoise, Ford s’associe à… la Chine

ParPhilippe Moureau 3 mars 2024 à 8h17

Dans un monde automobile en rapide évolution, la course à l’électrification prend des tournants stratégiques significatifs. Ford, un pilier de l’industrie automobile, ne reste pas en marge de cette transformation. Face à la montée en puissance des constructeurs chinois de véhicules électriques, Ford adopte une stratégie d’ouverture et de collaboration pour développer des voitures électriques abordables.

La stratégie de Ford face à la concurrence chinoise

Jim Farley, PDG de Ford, souligne une réalité incontournable : ne pas rivaliser avec les constructeurs chinois met en péril une part significative du chiffre d’affaires de l’entreprise, estimée entre 20% et 30%. Cette prise de conscience n’est pas nouvelle pour Ford, qui a historiquement affronté des défis similaires avec les constructeurs japonais et sud-coréens. La solution ? Une pivot rapide vers une plateforme de voitures électriques plus petites et économiques. Farley insiste sur le fait que le futur de Ford dans l’électrique repose sur des véhicules dont le coût est juste au-dessus de celui des hybrides, sans marge supplémentaire pour le consommateur.

La révélation de Farley sur le développement “secret” d’une plateforme électrique à bas coût, soutenue par une équipe d’ingénieurs de renom, marque un tournant. Cette initiative vise à concurrencer directement les offres abordables des géants chinois, notamment BYD, qui parvient à produire son modèle Seagull avec un coût de matériaux situé entre 9 000 et 11 000 euros.

Seulement voilà : pour sa plateforme à bas coût, la batterie qui équipera Ford sera justement fournie par BYD, le constructeur chinois.

Ford et la menace stratégique chinoise

La montée en puissance des véhicules électriques chinois est perçue comme une menace stratégique majeure pour Ford. Marin Gjaja, COO de l’unité Model e de Ford, exprime une urgence claire : sans une accélération dans le domaine des véhicules électriques, Ford risque de perdre sa pertinence sur le marché. Cette situation est exacerbée par le fait que les constructeurs chinois, à l’instar de MG et BYD, avancent à grands pas dans la technologie électrique, avec des modèles plus abordables et avancés technologiquement.

La collaboration avec BYD pour l’utilisation des batteries Blade dans les véhicules commerciaux souligne l’importance de cette technologie. La batterie LFP (lithium fer phosphate), au cœur de cette collaboration, est reconnue pour son coût inférieur et sa durabilité, offrant à Ford un avantage compétitif non négligeable.

Le paysage compétitif des voitures électriques

L’industrie automobile mondiale est à un carrefour. D’un côté, des acteurs établis comme Ford cherchent à naviguer dans la transition électrique en s’adaptant et en innovant. De l’autre, des nouveaux venus, notamment chinois, redéfinissent les règles du jeu avec des véhicules électriques plus abordables et technologiquement avancés. Cette dynamique crée un environnement compétitif où la collaboration et l’innovation rapide sont cruciales pour rester pertinent.

Ford reconnaît que l’avenir appartient aux voitures électriques, mais souligne que la course n’est pas seulement contre le temps mais aussi contre des concurrents agiles et innovants. La décision de Ford de développer une plateforme électrique à bas coût et de s’associer à des acteurs clés dans la chaîne d’approvisionnement des batteries montre une volonté d’adapter sa stratégie à ce paysage changeant.

La chine, aussi bien concurrente que partenaire

La transition vers les véhicules électriques est une réalité incontournable pour les constructeurs automobiles traditionnels. Ford, avec sa décision d’embrasser l’électrification par le biais de partenariats stratégiques avec des fournisseurs chinois et d’innovations dans la production de voitures électriques abordables, se positionne comme un acteur clé dans cette nouvelle ère de la mobilité.

En faisant face aux défis posés par les constructeurs chinois et en adoptant une approche flexible et innovante, Ford se prépare à un avenir où les véhicules électriques seront au cœur de l’industrie automobile. La route est encore longue, mais l’engagement de Ford à se réinventer et à collaborer montre la voie à suivre pour rester compétitif dans le marché mondial des véhicules électriques.

Par Philippe Moureau

Quadragénaire passionné de voitures électriques. Je m'intéresse à la transition énergétique et à la lutte contre les émissions de gaz à effet de serre. Je suis un véritable passionné de voitures électriques et un défenseur de l'environnement.

🙋‍♂️ Réagissez à l'article 💬
S’abonner
Notification pour
guest

1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Suivez-nous sur Facebook

Continuez de suivre nos dernières actualités en nous ajoutant sur Google News !

Inscrivez-vous à notre newsletter