Actu voiture électrique

Votre assurance voiture électrique va coûter 27% plus cher, et c’est la faute de l’Etat

Albert Lecoq

Vous pensiez faire un geste pour la planète en choisissant une voiture électrique ? ⚡️🚗 Préparez-vous à déchanter : votre assurance auto est sur le point de s’envoler et votre portefeuille ne va pas apprécier ! Entre fin de l’exonération de la TSCA et les mystères des assurances, on vous dit tout sur ce que votre vendeur de voitures électriques ne vous a pas révélé ! 🚀💸

Fin de la lune de miel pour les voitures électriques

L’exonération de la Taxe sur les Conventions d’Assurance (TSCA), cet avantage bien douillet qui joue pour environ 14% de la cotisation d’assurance qui nous a été si bénéfique depuis 2021, se termine brutalement le 31 décembre 2023 par décision de l’Etat. En effet, cette petite perle permettait de réduire significativement nos primes d’assurance, offrant une petite bouffée d’air frais à notre budget auto. Oui, mais tout cela, c’est du passé ! Et le futur, ami.e.s éco-responsables, s’annonce plutôt sombre dans le monde des assurances pour les véhicules électriques.

Si le projet de loi de finances 2024 ne dit mot, ce silence en dit long. Pas d’indication, pas de prolongation à l’horizon : la perspective d’une augmentation des primes d’assurance, à hauteur de 27 % selon Philippe Saby, directeur général du courtier Sally Azar, se fait de plus en plus concrète et inquiétante. Accrochez-vous à votre portefeuille, ami.e conducteur.trice de voiture électrique, car la route financière s’annonce houleuse !

A lire également :  Toyota a raté le virage de la voiture électrique à cause d'une grossière erreur

Pourquoi votre assurance va grimper plus vite qu’une Tesla en accélération

Saviez-vous que la batterie de votre véhicule électrique, cette invention magnifique qui vous permet de rouler sans émettre de CO2, coûte aussi cher qu’un lingot d’or ? En tout cas, elle peut représenter jusqu’à 50% du prix total de votre véhicule. Un souci, une panne ? Les assureurs redoutent tellement ce scénario qu’ils risquent de faire exploser votre prime d’assurance pour palier ces futurs problèmes. C’est une réalité dont il faut être conscient.e !

Le manque d’expérience des assureurs avec ces voitures du futur est également un facteur qui va jouer en votre défaveur. Leur manque de recul et de données pour évaluer les risques liés aux véhicules électriques génère une forme d’insécurité. Et si quelque chose fait peur aux assureurs, c’est bien l’incertitude. Vous risquez donc de voir votre prime d’assurance atteindre des sommets pour compenser ce manque de visibilité et garantir votre bijou technologique contre tous les aléas possibles.

Comment garder la tête hors de l’eau financièrement ?

Il est encore temps, chèr.e.s ami.e.s, de réagir et d’anticiper cette vague financière qui menace de nous engloutir. Comparer, s’informer, questionner : ne vous laissez pas submerger par ces hausses sans avoir lutté ! Différentes assurances proposent divers tarifs et formules, et il n’est jamais trop tard pour dénicher la perle rare qui saura protéger votre porte-monnaie et votre précieux véhicule électrique.

A lire également :  La voiture électrique a du mal à convaincre en France : quand obligation rime avec échec

Notre transition vers une mobilité plus propre, bien qu’encouragée par les politiques, ne sera pas sans obstacle. Chaque problème, chaque augmentation de tarif, est une occasion de s’informer et de s’adapter pour rendre notre aventure électrique encore plus performante et optimisée. Il est donc crucial de rester informé.e et préparé.e à affronter les nouveaux défis que la route nous réserve. Après tout, chaque révolution a ses défis, et nous sommes là pour les surmonter ensemble !

Réagissez à l'article
S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires