Actu voiture électrique

L’Allemagne est le numéro 1 de la voiture électrique en Europe

Albert Lecoq

Leader incontesté en Europe et deuxième au niveau mondial, l’Allemagne a produit près de 1,27 million de véhicules électriques et hybrides rechargeables en 2023, juste derrière la Chine. Pourtant, des turbulences sont prévues pour 2024. Les perspectives de l’industrie automobile allemande s’annoncent complexes suite à des décisions budgétaires impactant les subventions destinées aux véhicules électriques.

Aperçu de la production de véhicules électriques en Allemagne

L’année 2023 a été remarquable pour l’industrie automobile allemande, avec 995 000 véhicules électriques assemblés. Ce chiffre positionne solidement l’Allemagne en tête de l’Europe et confirme son rôle de leader, loin devant l’Espagne et la France, dont la production combinée ne représente qu’environ 481 000 unités.

Contrairement à la Chine, où la majorité des véhicules électriques produits restent sur le marché intérieur, l’Allemagne tire une grande part de ses revenus de l’exportation. Précisément, 76% des véhicules électriques allemands sont vendus à l’étranger, permettant ainsi d’élargir significativement leur portée globale.

Subvention et politique gouvernementale

Le gouvernement fédéral allemand a dû faire face à une situation critique en décembre 2023, lorsqu’un déficit de 60 milliards d’euros a été identifié dans le budget de l’État, causé par une décision de la cour constitutionnelle allemande. Cette situation a entraîné l’annulation inattendue de plusieurs programmes, dont celui des subventions pour l’achat de véhicules électriques. Ce programme devait initialement se poursuivre jusqu’à la fin de 2024, offrant jusqu’à 6,750 euros selon la valeur du véhicule.

A lire également :  Tesla continue sa chute avec des ventes dans le rouge

Désormais, à partir du 1er janvier 2024, seuls les véhicules dont le prix catalogue net est inférieur à 45 000 euros bénéficieront d’une aide de l’Etat réduite à 3 000 euros, avec un complément de 1 500 euros devant être fourni par les constructeurs, soit une subvention totale de 4 500 euros.

Cette réduction substantielle rend l’acquisition de nouveaux véhicules électriques moins accessible et pourrait impacter négativement le marché automobile allemand.

Challenges pour l’industrie automobile allemande

Les constructeurs allemands tels que Volkswagen, BMW et Mercedes-Benz, bien qu’avantagés par leur capacité à innover, sont confrontés à des défis majeurs, notamment en ce qui concerne le développement de logiciels et les complexités de la chaîne d’approvisionnement. Ces défis contrastent avec la performance de sociétés comme Tesla et les fabricants chinois, qui grâce à des chaînes d’approvisionnement plus agiles et des technologies électriques plus avancées, prennent de l’avance.

De plus, pour combler leurs besoins en batteries, les constructeurs allemands dépendent souvent de collaborations avec des entreprises américaines et surtout asiatiques, ce qui pose des problèmes de dépendance et ralentit le rythme du progrès technologique en matière de développement des batteries.

Renforcement de la capacité de production de batteries en Allemagne

Face à ces enjeux, l’Allemagne ne reste pas les bras croisés. Des entreprises telles que Volkswagen amorcent des partenariats stratégiques avec des entreprises comme Northvolt pour assurer une chaîne d’approvisionnement stable pour les batteries de véhicules électriques. Ces initiatives sont cruciales pour sécuriser l’autonomie technologique de l’Allemagne dans le secteur en croissance des véhicules électriques.

A lire également :  Les voitures à essence plus propres que les électriques ? Voici le verdict

Enfin, malgré les challenges actuels et à venir, l’engagement de l’Allemagne envers la mobilité électrique reste indéniable. L’Autorité fédérale des transports motorisés prévoit là que d’ici 2030, environ 10 millions de véhicules électriques seront enregistrés en Allemagne, représentant 20 à 25% du parc automobile total du pays. Cela démontre une tendance claire vers une mobilité plus durable et moins polluante, alignée avec les objectifs écologiques globaux.

Ces projections remarquables et les efforts continus de l’industrie automobile allemande témoignent non seulement de l’adaptabilité de cette dernière, mais aussi de sa capacité à rester à la pointe de l’innovation dans le secteur des véhicules électriques. À vous, consommateurs et passionnés, de rester attentifs aux développements futurs alors que l’Allemagne navigue dans ces eaux tumultueuses mais prometteuses de la mobilité électrique.

Réagissez à l'article
S’abonner
Notification pour
guest

1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires