Actu voiture électrique

Audi mise tout sur l’électrique et annonce la fin des moteurs essence et diesel

Albert Lecoq

Depuis son intronisation à la tête d’Audi en septembre, Gernot Döllner, avec une carrière s’étendant sur trois décennies au sein du groupe Volkswagen, impose une nouvelle dynamique. En mettant l’accent sur la clarté de la stratégie de produit et en renforçant le célèbre slogan d’Audi, “Vorsprung durch Technik” (L’avance par la technologie), Döllner souhaite non seulement affirmer l’identité technologique de la marque mais aussi consolider sa position sur le marché global.

Une feuille de route claire vers l’électrification

La réorientation de la stratégie de produit d’Audi se manifeste à travers plusieurs initiatives clés. Premièrement, le lancement de modèles innovants tels que le Q6 e-tron et le A6 e-tron, développés sur la plateforme électrique PPE en collaboration avec Porsche, marque l’entrée de la marque dans une nouvelle ère.

Avec plus de vingt lancements de modèles prévus entre 2024 et 2025, couvrant des véhicules électriques, des modèles à combustion et des hybrides rechargeables, Audi démontre son engagement envers une diversification et une électrification progressives de sa gamme. L’objectif à long terme, visant 2030, est de simplifier et de définir plus clairement le portfolio de produits, réduisant sa complexité.

A lire également :  Volkswagen abandonne ses voitures électriques sportives "GTX"

Électromobilité : la vision inébranlable d’Audi

Face au scepticisme ambiant concernant l’avenir des véhicules électriques, Döllner reste inébranlable : l’électrification est le futur de la mobilité, une trajectoire clairement tracée par les avancées technologiques. Cette vision est d’autant plus pertinente dans le contexte de l’objectif fixé pour 2033, moment où Audi prévoit de cesser la vente de véhicules à moteur à combustion en Europe et en Amérique du Nord. La marque s’adapte déjà en harmonisant ses composants et envisage de se détacher progressivement des segments dominés par les moteurs à combustion, une démarche jugée économiquement rationnelle par Döllner.

L’absence d’alternative crédible à l’électromobilité pour répondre aux exigences législatives en matière de réduction des émissions de CO2 et de polluants atmosphériques conforte Audi dans sa stratégie. Döllner souligne l’adaptabilité de la marque face aux régulations actuelles et à venir, rejetant l’idée d’un avenir où le moteur à combustion pourrait regagner du terrain.

L’ambition d’Audi dans le segment de luxe électrique

L’annonce de projets tels que les “Landjet” et “Landyacht”, deux véhicules électriques de haut de gamme encore en phase de planification, témoigne de l’ambition d’Audi de redéfinir le luxe électrique. Döllner, personnellement impliqué dans le développement de ces projets, promet des résultats attrayants pour la clientèle. Bien que les détails soient encore à peaufiner, l’enthousiasme du CEO pour ces futurs modèles est palpable et annonce une nouvelle ère pour Audi dans le segment de luxe électrique.

A lire également :  Une Tesla sur deux vient désormais de Chine : une situation étonnante

L’engagement d’Audi envers l’électrification et la technologie avancée, sous la houlette de Gernot Döllner, illustre une transition audacieuse vers un avenir durable. La stratégie clairement définie et l’optimisme face aux défis environnementaux et réglementaires révèlent une marque prête à innover et à diriger le mouvement vers une mobilité plus propre. Avec des projets comme le Q6 e-tron, le A6 e-tron, et les futurs “Landjet” et “Landyacht”, Audi est en bonne voie pour redéfinir l’expérience de conduite électrique, alliant luxe, performance et respect de l’environnement. La vision de Döllner, mêlant tradition et innovation, promet de positionner Audi à l’avant-garde de l’industrie automobile dans les années à venir.

Source : ecomento.de

Réagissez à l'article
S’abonner
Notification pour
guest

5 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires