Actu voiture électrique

Le coup de maître de BYD : Des ventes record grâce à une baisse de prix choc

François Zhang-Ming

Le constructeur chinois BYD s’est hissé à des niveaux presque records de ventes en mai après avoir pratiqué d’importantes réductions sur ses prix. Ce titan de l’industrie automobile a affiché ses deuxièmes meilleures ventes mensuelles, soutenu par un accroissement continu dans le secteur des nouveaux véhicules énergétiques.

Une stratégie agressive

Avec 331 817 unités écoulées, comprenant à la fois des voitures électriques et des hybrides rechargeables, BYD montre une hausse impressionnante de 38% comparativement à l’année précédente et de 5% par rapport au mois d’avril.

Les hybrides rechargeables de BYD ont particulièrement brillé, établissant un nouveau record mensuel avec 184 093 véhicules vendus, soit une augmentation de 22% par rapport à l’année dernière. Ce chiffre marque le troisième mois consécutif de records de vente dans cette catégorie, consolidant ainsi la position dominante de BYD sur le marché des PHEV. Les données accumulées permettent de noter une croissance annuelle de 35%, avec un total de 685 960 PHEV vendus depuis le début de l’année.

La montée en puissance des électriques

Bien que les hybrides aient le vent en poupe, les véhicules électriques (VE) de BYD ne sont pas en reste avec 146 395 modèles vendus le mois dernier, représentant une augmentation de 22% en glissement annuel, et de 9% par rapport au mois précédent. Cette montée s’inscrit au cœur de ce que le constructeur nomme sa “bataille de libération” contre les véhicules à combustion interne, un effort stimulé par la sortie de ses modèles Honor à prix réduit plus tôt dans l’année.

A lire également :  Toyota devance Tesla et lance sa première voiture électrique entièrement autonome

Une domination mondiale en vue ?

Depuis l’arrêt de la production de véhicules à moteur à combustion interne en 2022, BYD s’est rapidement imposé comme un leader du marché chinois en pleine expansion. Son modèle le plus abordable, la Seagull EV Honor Edition, démarre à seulement 69,800 yuan (environ 9 500 €). La Dolphin Mini, son nom commercialisé à l’étranger, forge également une présence marquante sur des marchés internationaux comme le Brésil et devrait bientôt être l’un modèles 100% électrique les moins chers en Europe.

Innovation et couverture technologique étendue

Avec le lancement la semaine dernière de sa technologie hybride de cinquième génération ‘Dual Mode’, BYD affirme que ses véhicules hybrides peuvent désormais atteindre une efficacité thermique de plus de 46%, la plus élevée au monde. Avec une autonomie combinée pouvant atteindre jusqu’à 2 100 km, les PHEV de BYD sont capables de parcourir des distances comparables à un trajet de Marseille en France à Varsovie en Pologne sur un seul plein.

Un revirement de situation dans la compétition européenne

La perspective d’une version bon marché de la Dolphin Mini, avec un prix européen de départ inférieur à 20 000 euros, inquiète déjà les concurrents étrangers malgré des tarifs douaniers potentiels. Avec deux usines prévues en Europe, BYD compte surmonter les défis douaniers pour renforcer sa présence sur le marché.

A lire également :  Ces conducteurs ont abandonné la voiture électrique et retournent à l’essence : témoignages

Si BYD est reconnu pour ses véhicules abordables, la marque n’hésite pas à s’aventurer dans de nouveaux segments populaires comme les SUV de taille moyenne, les véhicules de luxe et même les pickups. Le nouveau SUV électrique Sea Lion 07, concurrence directement le Tesla Model Y mais avec un prix inférieur de départ fixé à 189 800 yuan (environ 25 000 €). En parallèle, le lancement du pickup Shark PHEV au Mexique marque l’ambition de BYD de rivaliser sur un nouveau front avec des leaders établis comme Toyota et Ford.

Réagissez à l'article
S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires