Actu voiture électrique

Contre toute attente, Toyota annonce l’arrivée de son pick-up électrique

Philippe Moureau

L’annonce par Toyota du lancement d’un Hilux électrique d’ici la fin de l’année 2025 marque un tournant majeur dans le monde des véhicules utilitaires électriques. Cette évolution est d’autant plus significative que Toyota, une marque synonyme de robustesse et de fiabilité dans le secteur des pickups, entre dans l’arène électrique en réponse à ses rivaux, notamment Isuzu et le leader chinois BYD. Cette décision illustre parfaitement la course à l’innovation dans laquelle s’engagent désormais les constructeurs automobiles mondiaux.

Le Toyota Hilux électrique: une révolution en marche

Toyota prévoit de lancer un pickup Hilux entièrement électrique d’ici la fin de 2025, aussi bien sur le marché asiatique qu’européen, une nouvelle qui suscite déjà un vif intérêt. Le Hilux, véhicule emblématique de Toyota, s’est imposé comme l’un des pickups les plus vendus au monde, sa transition vers l’électrique représente donc un pas de géant pour l’industrie automobile.

  • Production mondiale: Le Hilux est produit dans six pays et vendu dans 180 régions, témoignant de son succès international.
  • Innovations précédentes: Malgré l’introduction d’un Hilux hybride 48V en décembre, qui conservait un moteur diesel 2.8L, et le prototype d’un Hilux à pile à combustible hydrogène, le marché attendait avec impatience l’annonce d’un modèle entièrement électrique.
A lire également :  Cette voiture hybride est plus écologique que n’importe quelle voiture électrique

Le président de Toyota Thaïlande, lors du Salon international de l’automobile de Bangkok, a confirmé que le Hilux électrique serait prêt avant la fin de l’année prochaine, marquant ainsi l’engagement de Toyota envers l’électrification de sa gamme.

Toyota face à la concurrence des véhicules électriques

La transition vers l’électrique s’accélère, notamment en Thaïlande où Toyota prévoit de vendre 250 000 véhicules cette année. Cependant, l’ascension des véhicules électriques modifie les dynamiques de marché.

  • Domination japonaise: Toyota et Nissan dominent traditionnellement le marché thaïlandais, mais l’introduction de nouveaux modèles électriques commence à éroder cette hégémonie.
  • Objectifs ambitieux de la Thaïlande: Le pays souhaite que 30 % des véhicules produits localement soient électriques d’ici la fin de la décennie.

BYD, le géant chinois de l’automobile électrique, s’est imposé comme la marque de voitures électriques la plus vendue en Thaïlande l’année dernière, un signe indéniable que la concurrence s’intensifie.

L’impact de la concurrence sur l’innovation automobile

La pression exercée par les constructeurs chinois comme BYD pourrait être le catalyseur nécessaire à l’accélération du développement de véhicules utilitaires électriques. BYD, ayant lancé son modèle Atto 3 en juillet 2022, représente déjà un tiers des ventes de véhicules électriques en Thaïlande et détient 4 % du marché automobile total du pays en janvier.

A lire également :  Toyota a raté le virage de la voiture électrique à cause d'une grossière erreur

Cette compétition ne fait que souligner l’importance croissante de l’innovation et de l’adaptabilité dans un secteur automobile en pleine mutation. L’annonce par Toyota de son Hilux électrique et la réponse d’Isuzu avec son D-MAX électrique marquent une nouvelle ère dans l’industrie des pickups, où l’électrification devient un enjeu majeur. La transition vers des véhicules plus écologiques est non seulement une réponse à la demande croissante des consommateurs mais aussi une nécessité face aux défis environnementaux actuels.

Réagissez à l'article
S’abonner
Notification pour
guest

1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires