Dans seulement 3 ans, la voiture électrique dominera l’Europe

ParPhilippe Moureau 6 mars 2024 à 7h56

Aux portes d’une révolution silencieuse mais électrisante, le paysage automobile européen se prépare à un changement de paradigmes. Vous vous interrogez probablement sur la vitesse de cette transformation et ses implications pour vos choix actuels et futurs en matière de mobilité. Êtes-vous prêts, chers lecteurs, à naviguer sur cette vague du futur ?

La suprématie des voitures électriques se concrétise

Imaginez, en moins d’une décennie, les rues européennes bourdonnant d’une nouvelle harmonie, celle des voitures électriques. Les pronostics tracent une ligne irréversible : à partir de 2027, elles s’empareront de plus de la moitié du marché automobile en Europe. Impressionnant, n’est-ce pas ?

Des prédictions audacieuses, surtout lorsqu’on constate que ce n’est pas seulement la demande qui propulse cette avance fulgurante, mais également une offre qui s’adapte, ou plutôt, qui se réinvente. Les constructeurs automobiles européens ne se contentent pas de suivre une tendance ; ils la fabriquent. Alfa Romeo, Opel, DS… ces noms résonnent déjà avec l’électricité. D’autres, tel que Renault et Ford, rythment leur métronome industriel pour atteindre le tout électrique d’ici 2030.

Quelques chiffres marquants :

  • Proportion de vente de véhicules électriques en 2027 : 50%
  • Visions à long terme : 75% des véhicules vendus seront électriques en 2030 en Europe

Le financement colossal de la transition électrique

Les rouages de cette mutation nécessitent des financements titanesques. L’investissement des constructeurs automobiles mondial s’est envolé à des hauteurs stratosphériques – nous parlons de la bagatelle de 526 milliards de dollars d’ici 2026. La moitié dirigée vers l’électrique – imaginez l’ampleur des travaux alors que la motorisation thermique arrive à un plateau technique.

Il y a bien une raison à cette ruée vers l’électrique. Côté constructeurs, le vent a tourné : les programmes de moteurs thermiques européens devraient se réduire de 33% entre 2024 et 2028. L’écart se creuse également en Amérique du Nord avec une baisse de 12% des investissements dans les moteurs traditionnels.

Perspectives d’investissement :

  • Investissement total attendu dans l’électrique d’ici 2026: 263 milliards de dollars
  • Déclin prévu pour les moteurs thermiques entre 2024 et 2028: 33% en Europe

La fluctuation des coûts des matériaux : une autre équation à résoudre

Il n’y a pas de révolution sans ses défis. Et pour le cas de l’électrification de notre mobilité, le hic réside dans le coût des matières premières – un aspect dont on ne peut se permettre de négliger l’impact. L’inflation touche tout le monde, avec une précarité particulière pour les véhicules électriques où le coût des matières premières nécessaires a connu une flambée de 123% en un an seulement !

Le cobalt, le nickel, le lithium – ces noms qui vibrent comme la promesse d’un avenir propre sont aussi ceux qui font grimper la facture. À titre comparatif, le coût de production pour un véhicule thermique a augmenté de 91% en Europe, passant de 1 475 à 2 827 dollars, mais grimpe bien plus haut pour l’électrique.

Le coût des matières premières :

  • Augmentation pour un véhicule électrique: de 2 924 à 6 533 dollars
  • Augmentation pour un véhicule thermique: de 1 475 à 2 827 dollars

Le paysage automobile européen vibre à l’unisson avec l’impulsion électrique. En avance sur la scène mondiale, l’Europe s’apprête à dominer le marché des véhicules électriques, non seulement en nombre de véhicules, mais aussi dans la vision à long terme de ses infrastructures et de ses investissements. Et vous, chers lecteurs, êtes-vous prêts à conduire vers l’avenir ? Que votre prochain choix automobile soit électrisé par ces perspectives enthousiasmantes ou simplement inspiré par l’éco-responsabilité, cette révolution est désormais à portée de volant.

Par Philippe Moureau

Quadragénaire passionné de voitures électriques. Je m'intéresse à la transition énergétique et à la lutte contre les émissions de gaz à effet de serre. Je suis un véritable passionné de voitures électriques et un défenseur de l'environnement.

🙋‍♂️ Réagissez à l'article 💬
S’abonner
Notification pour
guest

4 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Suivez-nous sur Facebook

Continuez de suivre nos dernières actualités en nous ajoutant sur Google News !

Inscrivez-vous à notre newsletter