Actu voiture électrique

Un break M3 électrique chez BMW ? Les rumeurs s’intensifient

Albert Lecoq

L’iconique série M de BMW, symbole de performance, s’apprête à accueillir un nouveau membre dans sa famille : une version entièrement électrique du break M3 Touring. Ce projet, attendu pour les années à venir, marque une étape importante dans l’évolution de la marque vers une mobilité plus durable.

La transformation du BMW M3 Touring

Récemment, BMW a retravaillé le design du M3 Touring, en y ajoutant des phares plus aiguisés et une augmentation légère de puissance. Pour 2025, la marque prévoit une édition spéciale CS, riche en fibre de carbone et avec une augmentation de puissance supplémentaire. Mais ce qui retient surtout l’attention, c’est la rumeur d’une future version de cette voiture sans moteur à combustion, qui suivrait de près le développement de ces modèles.

Un initié de BMW, bien informé des projets de la firme de Munich et reconnu pour sa fiabilité, a révélé l’existence d’un projet approuvé pour une M3 Touring électrique. Cette nouvelle itération ne reposera plus sur la plateforme CLAR actuelle, mais sera plutôt basée sur la nouvelle architecture Neue Klasse, développée spécifiquement pour les véhicules électriques.

A lire également :  Les voitures électriques chinoises paralysent l'Europe : une crise sans précédent

Calendrier de lancement et spécifications

Bien que la nouvelle série 3 basée sur Neue Klasse soit prévue pour 2026, la version électrique du M3 n’arriverait qu’en 2027. Il est donc peu probable que le M3 Touring électrique soit disponible avant 2027 également voire 2028. Soulignons aussi que les prévisions incluent une nouvelle génération du M3 à essence, garantissant ainsi la continuité de choix pour les amateurs de la marque.

Selon les sources, cette série M électrique proposerait deux configurations de moteurs : une version avec deux moteurs et propulsion arrière, et une option plus robuste avec quatre moteurs et traction intégrale. Les modèles M3 sont pressentis pour recevoir la première configuration, avec une puissance avoisinant les 700 chevaux.

Impact à l’international et autres projets électriques de BMW

Toutes les spécifications et disponibilités en termes géographiques ne sont pas encore fixées, mais vu l’engouement pour ce type de véhicule en Europe, il est pas certain que le M3 Touring électrique sera commercialisé chez nous.

En plus du M3, BMW compte élargir sa gamme M électrique avec de nouveaux modèles basés sur la plateforme Neue Klasse, incluant les versions électriques des X3 et X4, vraisemblablement baptisées ZA5 et ZA7. Ces développements montrent l’engagement continu de BMW envers l’électrification de sa gamme, sans pour autant sacrifier les performances qui caractérisent ses modèles M.

A lire également :  La France accueille à bras ouverts les voitures électriques chinoises : un partenariat stratégique

L’avenir des dénominations et controverses

Bien que BMW ait écarté l’idée de combiner les lettres “i” et “M” pour ses futurs modèles électriques, comme ce fut le cas pour les précédents véhicules de performance électriques tels que l’i4 M50 ou l’i7 M70, la logique de nommage reste un sujet de discussion. Il est clair que la marque cherche à marquer une distinction entre ses véhicules électriques de performance et les autres, sans toutefois créer de confusion chez les consommateurs.

Il est fascinant de voir comment BMW manoeuvre à travers les challenges de transition énergétique. Avec le potentiel de l’architecture Neue Klasse, la série M promet des véhicules performants et respectueux de l’environnement. Ces évolutions placent BMW comme un leader potentiel dans le secteur des véhicules sportifs électriques.

Réagissez à l'article
S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires