La première moto électrique d’aventure tout terrain, c’est elle !

ParPhilippe Moureau 1 décembre 2023 à 6h55

Vous vous demandez si l’industrie des motos classiques peut se réinventer à l’ère électrique ? Royal Enfield, célèbre pour son style rétro et sa performance durable, vient de lever le voile sur sa première moto électrique, la Him-E, lors du salon EICMA à Milan. Un événement qui a suscité curiosité et interrogation sur son parcours de production encore incertain.

Un héritage réinventé

La compagnie indienne, active depuis 1901, s’est bâtie une réputation de fiabilité avec des machines robustes, quoique souvent en retrait technologique. Cette révélation marque donc un tournant audacieux pour Royal Enfield, montrant une volonté d’adopter l’innovation tout en préservant l’essence de sa marque.

La Him-E s’inspire de la moto d’aventure Himalayan 450 de la marque, troquant pistons et carburant contre un moteur électrique et une batterie montés au centre.

Un prototype prometteur

La Him-E, encore éloignée de la production de masse, sert d’abord de banc d’essai pour les futures motos électriques de Royal Enfield. Les spécifications techniques, telles que la puissance, la capacité de la batterie ou le couple, restent à ce jour non divulguées, renforçant le mystère autour de ce modèle.

Examinons de plus près le modèle exposé. Le véhicule a manifestement été éprouvé en conditions réelles, comme en témoigne la boue recouvrant l’avant, suite aux tests tout-terrain de la compagnie. Un détail notoire : l’absence de radiateur, ce qui suggère un refroidissement par air, fidèle aux choix historiques de la marque, même si le secteur privilégie le refroidissement liquide.

Innovations structurelles et esthétiques

Le boîtier de la batterie semble intégré à la structure même de la moto, suivant la tendance de “batterie-comme-châssis” pour réduire poids et complexité. Cela laisse entrevoir la possibilité de divers modèles basés sur une même plateforme électrique, une stratégie de plus en plus courante dans le domaine des véhicules électriques.

Élément rare pour une moto électrique, la présence d’un levier de vitesses et d’une boîte de vitesses laisse présager une expérience de conduite riche et peut-être plus traditionnelle. En parallèle, la Him-E arbore une chaîne à l’arrière, choix qui pourrait accroître le bruit de fonctionnement, là où d’autres fabricants préfèrent des entraînements par courroie plus silencieux.

Par Philippe Moureau

Quadragénaire passionné de voitures électriques. Je m'intéresse à la transition énergétique et à la lutte contre les émissions de gaz à effet de serre. Je suis un véritable passionné de voitures électriques et un défenseur de l'environnement.

🙋‍♂️ Réagissez à l'article 💬
S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Suivez-nous sur Facebook

Continuez de suivre nos dernières actualités en nous ajoutant sur Google News !

Inscrivez-vous à notre newsletter