Actu voiture électrique

La voiture électrique de Huawei roule déjà en France : ce que vous devez savoir

Albert Lecoq

Imaginez un géant de la tech chinois, déjà reconnu pour son innovation dans le domaine des technologies de communication, qui décide de se lancer dans l’aventure des voitures électriques. Non, ce n’est pas Xiaomi cette fois, mais Huawei qui, bien que n’étant pas un constructeur automobile traditionnel, marque son territoire dans l’industrie automobile grâce à des partenariats stratégiques avec des leaders du secteur.

Les partenariats stratégiques de Huawei dans l’automobile électrique

Entrez dans l’univers des stratégies innovantes de Huawei : plutôt que de créer des voitures de A à Z, l’entreprise a opté pour des alliances avec des fabricants autochtones. Cette méthode lui permet non seulement de diffuser sa technologie, mais aussi de s’ancrer solidement dans l’industrie automobile en pleine transformation.

  • Stelato et BAIC : Une combinaison de compétences en matière de motorisation et d’infodivertissement.
  • Luxeed et Chery : Vers une fusion entre design recherché et techno avancée.
  • Aito et Seres : Le duo prometteur misant sur le confort et la connectivité.
  • Avatr et CATL : Le partenariat phare pour un SUV et une berline électrique percutante.

Cette dernière collaboration est à l’origine de la Avatr 11 et de la très en vue Avatr 12, que nos confrères de chez Frandroid ont récemment aperçu sur une route francilienne. Ce modèle, déjà commercialisé en Chine, devrait donc bien faire son entrée sur le marché européen.

A lire également :  Ruée vers les voitures électriques en Italie : un engouement sans précédent
Crédits photo : Frandroid

Une apparition inespérée en Île-de-France

L’Avatr 12, berline 100% électrique issue de la collaboration entre CATL et Huawei, est bien plus qu’un véhicule : c’est un symbole de l’ambition croissante de Huawei sur le marché des voitures électriques. Tout récemment, ce véhicule a été aperçu empruntant le pavé parisien avec une plaque constructeur, suggérant que l’Europe et spécialement la France sont dans le radar de commercialisation prochain de Huawei.

Deux explications majeures peuvent hypothétiquement expliquer cette présence :

  • Un “essai concurrence“, pratique commune où un fabricant importe un véhicule de marque concurrente pour l’étudier intensément.
  • Des essais de routine avant un lancement potentiel sur le marché français.

Tandis que la spéculation monte sur la présence répétée de l’Avatr 12 en France, Huawei reste encore discret sur ses plans exacts. Cependant, des signes pointent vers une volonté de s’établir fermement en Europe, Huawei ayant même annoncé ses intentions lors de l’important salon automobile de Munich en 2023.

Crédits photo : Frandroid

Avatr 12 : une berline électrique prévue pour conquérir l’Europe ?

La Avatr 12 ne se contente pas d’un design attractif et d’une étiquette écologique, elle promet une autonomie impressionnante de 800 km qui pourrait s’aligner ou surpasser de nombreux concurrents sur le marché. Bien que les chiffres officiels de l’autonomie reste sous embargo, l’enthousiasme généré autour de ce modèle lors de sa présentation à Munich suggère une performance remarquable.

A lire également :  Les voitures électriques désormais plus propre avec les premières batteries recyclées

En vue de soutenir une telle expansion, des rumeurs indiquent que Huawei envisage la construction d’une usine en Europe, ce qui modifierait radicalement le paysage de la production automobile électrique sur le continent. Cela pourrait signifier potentiel, efforts en R&D et créations d’emplois, renforçant ainsi l’impact économique de Huawei en dehors de son berceau asiatique.

Source : Frandroid

Réagissez à l'article
S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires