Actu voiture électrique

Ce constructeur automobile va remplacer ses employés par des robots pour “éviter les erreurs”

Albert Lecoq

Dans un mouvement audacieux vers l’avenir de la fabrication automobile, Dongfeng Motor Corporation, un géant de l’industrie automobile chinoise, renforce sa chaîne de production avec une technologie avant-gardiste. La société a noué un partenariat stratégique avec Ubtech Robotics, pionnier dans les robots humanoïdes et les services intelligents.

L’élan innovant de Dongfeng avec les robots Ubtech

Ce n’est un secret pour personne que la révolution industrielle moderne s’oriente vers une automatisation accrue. Dongfeng Motor Corporation, en existence depuis les années 1960 et figurant parmi les quatre grands constructeurs automobiles étatiques chinois, a toujours cherché à innover. En s’associant à Ubtech Robotics, Dongfeng entend incorporer le robot humanoïde Walker S dans ses lignes de montage.

Ce robot avancé, déjà utilisé par des constructeurs chinois tels que NIO pour l’assemblage de leurs véhicules électriques, marque une progression significative vers une nouvelle ère de mobilité de nouvelle génération.

Les robots Walker S, mesurant 1,7 mètre de haut et fonctionnant grâce à 41 articulations à haute performance, seront chargés de multiples tâches : inspection des ceintures de sécurité, tests de verrouillage des portes, vérifications de qualité de la carrosserie, remplissage d’huile et application d’étiquettes. Équipés d’un algorithme de “contrôle de fusion”, ces robots peuvent communiquer en temps réel avec les systèmes d’usine et partager des données, tout en percevant et interagissant avec leur environnement grâce à d’avancées capacités sensorielles.

A lire également :  Retour à l'essence : Une enquête révèle les doutes des propriétaires de voitures électriques

Des robots en complément de l’automatisation traditionnelle

Le véritable génie de cette initiative réside dans la manière dont ces robots vont collaborer avec les équipements automatisés traditionnels. Ensemble, ils aborderont des scénarios complexes sans intervention humaine. Cette synergie entre homme et machine illustre le potentiel immense de l’automatisation dans la réduction des erreurs humaines et l’augmentation de la productivité.

Cette marche vers une automatisation plus poussée n’est pas sans rappeler les efforts d’autres géants de l’automobile. Par exemple, Tesla avec son robot humanoïde Optimus, dévoile l’ampleur de ce que l’avenir nous réserve. Cependant, à l’inverse des scénarios dystopiques à la Terminator, les applications actuelles restent terre-à-terre — des robots s’occupant de tâches simples mais essentielles pour améliorer notre quotidien, comme la livraison de nourriture ou le divertissement des enfants.

Les retombées potentielles pour l’industrie automobile et au-delà

L’adoption de robots humanoïdes dans la construction automobile pourrait transformer radicalement l’industrie. En facilitant la production continue 24 heures sur 24, ces robots permettent non seulement de minimiser les erreurs humaines mais aussi de réduire les coûts de main-d’œuvre à long terme. C’est une transition qui pourrait bien redéfinir les normes de production mondiale dans le secteur automobile.

Plus largement, l’impact de telles technologies ne se limite pas à l’automobile. Leur capacité à effectuer des tâches précises et répétitives peut être mise à profit dans de nombreux autres secteurs d’activité, poussant ainsi l’ensemble de l’économie mondiale vers une efficacité et une productivité accrues.

A lire également :  Avec sa voiture électrique à moins de 20 000 €, BYD veut dominer l'Europe

Réagissez à l'article
S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires