Actu voiture électrique

La startup chinoise de voitures électriques Byton déclarée en faillite

Alexandra Dujonc

Byton, une start-up chinoise prometteuse dans l’univers des véhicules électriques, a récemment déclaré faillite. L’annonce a ébranlé l’industrie de l’automobile, suscitant de nombreuses interrogations quant à l’avenir de la mobilité électrique. Les détails de ce naufrage retentissant seront discutés dans cet article.

Un rêve brutalement interrompu

Lorsqu’elle a révélé son premier véhicule prêt à la production en 2019, Byton s’est positionnée comme une des étoiles montantes de l’industrie de l’électromobilité. Malheureusement, cette ascension fulgurante a rapidement pris fin avec le dépôt de bilan de l’entreprise. Deux sociétés liées à Byton, Nanjing Zhixing New Energy Vehicle Technology Development Co., Ltd., et Nanjing Zhixing Electric Vehicle Co., Ltd., ont vu leurs dossiers de faillite déposés le mois dernier, annihilant ainsi les espoirs de voir le seul véhicule de la société, le SUV M-Byte, entrer en production de série.

L’histoire de Byton commence en 2019, lorsque le SUV tout électrique a été dévoilé en tant que produit fini au Salon de l’auto de Francfort en Allemagne. Une période qui coïncide malheureusement avec le début des problèmes pour l’entreprise.

Les causes de la chute de Byton

Après le lancement de leur SUV électrique, Byton a été confronté à une série de difficultés. En effet, un tour de table dirigé par le groupe automobile chinois FAW a échoué, suivi d’un changement de direction. Quelques mois plus tard, Foxconn a arrêté son investissement et le bras d’investissement du gouvernement de Nanjing a également retiré son financement.

A lire également :  Le diesel en chute libre alors que la voiture électrique explose : les chiffres choc

De plus, en 2021, son unité commerciale principale, Nanjing Zhixing New Energy Vehicle Technology Development, a été contrainte par un créancier d’entamer la procédure de faillite.

Un projet ambitieux anéanti

Le SUV M-Byte de Byton était un véhicule avant-gardiste. Doté d’un écran de 48 pouces placé sur le tableau de bord, d’une autre écran monté sur la base du volant et de deux options de batteries, le M-Byte devait révolutionner le monde de l’automobile électrique. Cependant, à cause de difficultés financières et des pénuries induites par la pandémie, la société a dû mettre un terme à la production peu après son lancement.

La faillite de Byton soulève de nombreuses questions concernant l’avenir de la mobilité électrique. En effet, la société avait prévu de devenir une marque mondiale, avec des livraisons initiales prévues en Chine dès 2020, puis en Europe et en Amérique du Nord. Malheureusement, ces ambitions n’ont jamais été concrétisées.

Réagissez à l'article
S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires