Actu voiture électrique

La voiture électrique fait une victime de plus avec ce constructeur prometteur au bord du gouffre

Albert Lecoq

Le paysage des voitures électriques est aussi dynamique qu’incertain, et Fisker Inc., une startup basée en Californie, se trouve actuellement dans une zone de turbulences qui met en lumière les défis auxquels sont confrontées les entreprises innovantes dans ce secteur. Alors que le monde automobile évolue rapidement vers l’électrification, la viabilité à long terme des acteurs émergents est scrutée avec attention.

Les signaux d’alarme chez Fisker

Fisker a récemment tiré la sonnette d’alarme, avertissant ses investisseurs d’une possible pénurie de liquidités dans les douze mois à venir. La firme explore activement différentes avenues pour renforcer ses finances, y compris la levée de fonds supplémentaires et la recherche d’un partenariat stratégique avec un autre constructeur automobile. Dans une démarche visant à réduire ses dépenses, Fisker a annoncé la suppression de 15% de son effectif.

«Dans l’éventualité où les ressources actuelles de Fisker s’avèreraient insuffisantes pour répondre à ses besoins au cours des douze prochains mois, l’entreprise devra chercher à obtenir un financement supplémentaire, sous forme de capitaux propres ou de dettes. Il n’y a aucune garantie que Fisker réussisse dans ces démarches», a indiqué la société dans son communiqué de résultats du quatrième trimestre.

A lire également :  La voiture électrique fait perdre des milliards à la France : les français devront payer la note

Une stratégie de survie en question

Face à l’incertitude financière, Fisker envisage de réduire son niveau d’investissement dans le développement de produits, de réduire ses opérations, y compris des réductions supplémentaires de personnel, et de diminuer la production du Fisker Ocean. Ces mesures pourraient impacter négativement les perspectives d’affaires et financières de l’entreprise.

L’avenir de Fisker semble dépendre de sa capacité à réussir la transition d’un modèle de vente directe à un modèle de concessionnaires. Cette stratégie implique d’externaliser les ventes de véhicules aux concessionnaires automobiles, une transition qui explique en partie les licenciements récents.

Le pari sur l’Alaska et les partenariats stratégiques

La situation financière tendue de Fisker met en péril ses futurs produits. L’année dernière, la startup avait dévoilé des plans ambitieux pour un SUV compact abordable, un pickup et une supercar. Désormais, l’entreprise met l’accent sur le développement du pickup Alaska, considéré comme une priorité devant le SUV compact Pear.

«Nous voyons dans l’Alaska la plus grande opportunité de croissance, de rentabilité et d’accélération de la mise sur le marché. L’équipe interne se concentre désormais sur l’Alaska», a déclaré Henrik Fisker. Une collaboration avec un autre fabricant est envisagée, mais les détails restent flous.

Fisker est en pourparlers avec un grand constructeur automobile pour une transaction potentielle qui pourrait inclure un investissement dans Fisker, le développement conjoint d’une ou plusieurs plateformes de véhicules électriques, et une fabrication en Amérique du Nord.

A lire également :  Voici tout ce qui change ce mois-ci pour les voitures avec cette nouvelle loi

Production et défis de qualité

Le SUV Ocean, lancé fin 2022, a connu des difficultés pour augmenter les ventes. En dépit d’une production dépassant les 10 000 unités via son partenaire de fabrication Magna Steyr, moins de 5 000 ont été vendus aux clients. Fisker prévoyait initialement de produire plus de 42 400 Oceans en 2023, mais a dû faire face à des problèmes de qualité signalés par les divers premiers retours sur la toile.

Pour cette année, Fisker envisage de livrer entre 20 000 et 22 000 SUV Ocean à l’échelle mondiale, tout en reconnaissant les défis à surmonter pour redresser la barre. «En tirant les leçons de 2023, nous avons mis en place un plan pour rationaliser l’entreprise en préparation d’une autre année difficile», a conclu Henrik Fisker.

Réagissez à l'article
S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires