La voiture électrique va précipiter la France vers une crise économique

ParPhilippe Moureau 27 février 2024 à 6h56

Le virage vers la mobilité électrique soulève des questions économiques préoccupantes pour la France. Une récente analyse des données douanières révèle en effet une influence marquée des véhicules électriques sur le déficit commercial du secteur automobile français. Cet article se propose de décortiquer cette situation, en mettant en lumière les facteurs clés qui y contribuent et leurs implications.

Les chiffres parlent : une balance commerciale déséquilibrée

La balance commerciale de l’industrie automobile française, traditionnellement robuste grâce au diesel, se trouve aujourd’hui fragilisée par l’essor des véhicules électriques. Selon les données des Douanes françaises, le déficit commercial de cette filière a connu une aggravation notable, passant de 6,3 milliards d’euros au premier semestre 2017 à 9,4 milliards sur la même période en 2023.

Ce phénomène s’explique principalement par l’augmentation massive des importations de véhicules électriques et hybrides, qui ont été multipliées par vingt, atteignant 325 000 unités contre une multiplication par quatre seulement des exportations, qui s’établissent à 176 000 unités.

La provenance des véhicules électriques : une prédominance étrangère

La composition géographique des importations de véhicules électriques en France révèle une dépendance croissante vis-à-vis des productions étrangères, notamment asiatiques. Près de la moitié des véhicules électriques importés proviennent de l’Union Européenne, mais l’Asie, avec 41 % des importations, se positionne comme un acteur majeur, la Chine en tête. En effet, 34 % des véhicules électriques importés en France sont d’origine chinoise, un chiffre impressionnant qui souligne l’importance de la Chine non seulement comme marché exportateur pour les constructeurs français mais aussi comme source de compétition via les marques chinoises.

  • Importations asiatiques : Elles représentent une part significative des véhicules électriques arrivant sur le territoire français, avec une mention spéciale pour les productions chinoises. Ces dernières ont presque quadruplé en un an, reflétant une tendance qui ne montre aucun signe de ralentissement.
  • Fabrication européenne : Même des modèles phares de constructeurs français, tels que la Peugeot e-208, sont importés de pays comme la Slovaquie, pesant ainsi sur la balance commerciale de la France.

Conséquences et perspectives pour l’industrie automobile française

L’impact des véhicules électriques sur la balance commerciale française met en lumière plusieurs défis pour l’industrie automobile nationale. D’une part, cette situation révèle une capacité de production locale insuffisante pour répondre à la demande croissante de véhicules électriques. D’autre part, elle souligne l’urgence pour les constructeurs français de développer une stratégie de production plus compétitive, capable de rivaliser avec les offres internationales, notamment chinoises.

  • Dépendance aux importations : Cette tendance croissante expose la France à des risques économiques et stratégiques, accentuée par le manque d’infrastructures de production locales adaptées aux véhicules électriques.
  • Nécessité d’une réponse industrielle : Pour inverser cette tendance, il est crucial de renforcer le tissu industriel français autour de la mobilité électrique, en investissant dans les technologies de production avancées et en soutenant l’innovation.

Si les véhicules électriques représentent une opportunité indéniable pour la transition énergétique, ils posent également un défi majeur pour la balance commerciale française. Face à ce constat, la France doit accélérer sa transformation industrielle dans le secteur automobile pour réduire sa dépendance aux importations et renforcer sa compétitivité sur le marché global des véhicules électriques.

Source : Rapport des douanes françaises

Par Philippe Moureau

Quadragénaire passionné de voitures électriques. Je m'intéresse à la transition énergétique et à la lutte contre les émissions de gaz à effet de serre. Je suis un véritable passionné de voitures électriques et un défenseur de l'environnement.

🙋‍♂️ Réagissez à l'article 💬
S’abonner
Notification pour
guest

92 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Suivez-nous sur Facebook

Continuez de suivre nos dernières actualités en nous ajoutant sur Google News !

Inscrivez-vous à notre newsletter