Le camion électrique de Nikola prend feu… à nouveau !

ParAlbert Lecoq 16 septembre 2023 à 7h17

Une fois de plus, un camion électrique de la start-up américaine Nikola s’enflamme, soulevant de nombreuses questions. Que se passe-t-il exactement dans les coulisses de Nikola ?

L’inquiétant retour de flammes chez Nikola

La start-up américaine Nikola, spécialisée dans la fabrication de camions électriques, a fait face à un incident perturbant le 24 juillet 2023 : un camion Nikola Tre BEV Classe 8, déjà endommagé lors d’un incendie survenu le 23 juin, a de nouveau pris feu au siège de l’entreprise à Phoenix, en Arizona. Aucune blessure n’a été signalée et l’incendie a été rapidement maîtrisé. Cependant, cet incident a suscité une vague d’inquiétude, tant au sein de l’entreprise qu’au-delà de ses murs.

Nikola, pour sa part, a assuré que les camions Nikola Tre BEV endommagés étaient conservés sur son site de Phoenix pour une “surveillance de sécurité et des enquêtes en cours”. L’entreprise n’a pas fourni de détails supplémentaires.

Doutes et questions autour des incendies de Nikola

L’incendie du 26 juin avait déjà suscité des soupçons, Nikola ayant signalé un feu suspect autour de son siège et évoqué la possibilité d’un acte malveillant. Plusieurs camions avaient été touchés par le feu, mais là encore, aucune blessure n’avait été signalée.

Contre toute attente, le département des pompiers de Phoenix n’a trouvé aucune preuve d’incendie criminel. Daniel Cheatham, le chef de la division de la Task Force des enquêtes sur les incendies de la ville de Phoenix, a déclaré à Electrek que la cause de l’incendie au siège de Nikola avait été officiellement déclarée “indéterminée” et qu’il n’y avait “aucune preuve du tout qui soutient l’incendie criminel”.

Le mystère des batteries de Nikola

Un autre élément ajoute à l’intrigue de cette affaire. Des documents internes de Nikola révélés en juin indiquent un éventuel problème avec le pack de batteries du Tre BEV. Plus précisément, le soudage au laser pourrait perforer certaines cellules d’un module, provoquant la corrosion des cellules après seulement deux cycles de test et générant potentiellement un excès de chaleur.

Nikola a toutefois affirmé que les packs de batteries présentant des problèmes de soudure n’avaient pas été intégrés dans les camions de production.

Enquêtes en cours pour élucider les incendies

Dans ce contexte d’incertitudes, Nikola a précisé que son équipe d’ingénieurs internes, ainsi qu’une équipe tierce, ont ouvert des enquêtes pour déterminer la cause profonde de ces incendies. Les résultats devraient être publiés dans plusieurs semaines.

Le département de police de Phoenix a également ouvert une enquête sur les incendies et a déclaré qu’il analysait des éléments de preuve tels que des vidéos et des témoignages. Les deux départements sont toujours en attente de publier les rapports finaux de leurs enquêtes.

Il est clair que cette série d’incidents met en lumière les défis auxquels la jeune entreprise doit faire face. Pour l’heure, tous les yeux sont rivés sur Nikola et sur l’issue de ces enquêtes.

Par Albert Lecoq

Spécialiste des guides d'achat de voitures électriques, je suis passionné par les nouvelles technologies et je suis un fervent partisan de l'adoption de la technologie électrique et de la mobilité durable.

Suivez-nous sur Facebook
S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Continuez de suivre nos dernières actualités en nous ajoutant sur Google News !

Inscrivez-vous à notre newsletter