Actu voiture électrique

La future Nissan GT-R sera-t-elle 100% électrique ? Voici ce que nous savons

Philippe Moureau

Le Nissan GT-R, connu pour être un titan de performance depuis son introduction en 2007, vit actuellement ses derniers jours sous sa forme actuelle, la R35. Maintenu en production jusqu’en 2024 grâce à des améliorations incrémentielles, il a su se défendre face aux concurrents toujours plus compétitifs. Toutefois, l’arrêt de sa production marque la fin d’une ère, mais peut-être le début d’une autre, très attendue et résolument électrique.

La GT-R passe à l’électrique

Nissan, sans confirmer ouvertement, a laissé entrevoir les possibilités d’une résurrection électrique du célèbre modèle GT-R. L’apparition énigmatique du concept Nissan Hyper Force lors du Salon de l’Auto de Tokyo suggère fortement la direction que pourrait prendre la prochaine génération de cette icône des voitures sportives. Conçu comme une supercar tout électrique, ce concept vise à offrir un plaisir de conduite ultime, tout en mettant l’accent sur la performance environnementale et le confort quotidien.

Le concept Hyper Force se démarque par son design agressif qui crie GT-R sous chaque angle, bien qu’il incarne une interprétation plus futuriste et racée du design iconique, avec d’importantes évolutions aérodynamiques et une carrosserie large intégrée. Intrigant, Nissan a choisi de nommer différemment ce concept, gardant peut-être l’appellation GT-R pour une révélation plus impactante.

A lire également :  Bonne nouvelle pour le SUV électrique d'Alfa Romeo avec des tarifs fracassants

L’avant-garde électrique : puissance et performances

La proposition de Nissan avec le concept Hyper Force est audacieuse : un système à propulsion tout électrique générant une puissance combinée de 1 000 kilowatts, soit 1 341 chevaux. C’est plus du double de la puissance que la GT-R actuelle à combustion peut revendiquer. Ainsi, si ce concept prend la route, il se positionnera parmi les voitures de sport les plus rapides du marché.

La légèreté est au cœur de la conception. Malgré l’adoption de composants denses comme la batterie, Nissan mise sur un châssis intégrant un mélange de fibres de carbone à haute résistance pour garantir des performances dynamiques fidèles à l’héritage GT-R. De plus, l’intégration prévue d’une batterie à état solide pourrait révolutionner non seulement la GT-R mais aussi l’industrie automobile, en offrant une meilleure densité énergétique, des performances de charge améliorées et une meilleure résistance aux températures extrêmes, tout cela en réduisant considérablement le poids.

Solid-state : l’avenir de la technologie des batteries

Nissan ne tarit pas d’éloges sur son ambitieux projet de recherche sur les batteries à état solide, visant à intégrer cette technologie avant 2030 dans plusieurs de ses nouveaux modèles électriques. Bien que le coût actuel demeure un défi pour l’adoption généralisée, un succès dans ce domaine pourrait bien mettre la prochaine GT-R électrique dans une position de proue technologique.

A lire également :  Mazda fait sa révolution électrique et annonce un nouveau SUV prometteur

La direction soulignée par Giovanny Arroba, directeur de design chez Nissan, laisse entrevoir une réalisation tangible « d’ici la fin de la décennie », marquant non seulement une avancée pour Nissan mais aussi comme une source d’inspiration pour l’évolution de l’ensemble de l’industrie.

Optimisme prudent : le cadre temporel de lancement

La spéculation sur la fenêtre de lancement de la GT-R électrique pointe vers 2028, période qui coïnciderait avec l’introduction prévue des batteries à état solide par Nissan. Cette stratégie permettrait de synchroniser les avancées technologiques avec un modèle emblématique, réaffirmant l’engagement de Nissan envers des expériences de conduite exaltantes, conformément aux attentes établies par Philip Klein, membre du conseil d’administration de Nissan, quant à l’avenir électrifié de la marque.

Bien que l’option d’une hybridation légère pende toujours au nez de la GT-R, selon des reportages, il semble de plus en plus probable que Nissan se dirige vers une électrification plus complète. Ainsi, la prochaine décennie pourrait bien voir coexister des versions électriques et hybrides sous la célèbre appellation GT-R, chaque modèle offrant une interprétation unique de ce que signifie le plaisir de conduire un véhicule sportif à l’ère moderne.

Réagissez à l'article
S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires