Achat d'un véhicule électrique

Le prix reste le premier frein à l’achat d’une voiture électrique selon ce sondage

Philippe Moureau

Est-ce que l’adoption généralisée des voitures électriques est freinée par leurs prix élevés? Découvrez les résultats étonnants de l’Enquête 2023 sur les Véhicules Électriques d’Autolist.

Prix, autonomie et recharge : les trois grands défis

Le passage aux véhicules électriques est de plus en plus populaire, mais il reste des préoccupations majeures pour les consommateurs. Selon l’Enquête 2023 sur les Véhicules Électriques d’Autolist, les trois principales inquiétudes des consommateurs sont le prix, l’autonomie et la question de la recharge.

Cependant, ces préoccupations semblent diminuer par rapport aux années précédentes. Sur le plan des prix, 42% des personnes interrogées estiment que les VE sont trop chers à acheter ou à louer, contre 49% en 2022. Par ailleurs, 39% se préoccupent de l’autonomie sur une seule charge, en baisse par rapport à 44% l’année dernière.

Des inquiétudes encore présentes

La préoccupation quant à la recharge des VE demeure, 33% des répondants exprimant des inquiétudes sur où recharger un VE, contre 35% en 2022. Toutefois, un développement très positif est que de nombreux constructeurs automobiles se sont engagés à adopter la norme de recharge de Tesla, ce qui offrira un accès au réseau de Supercharge aux propriétaires de ces marques de VE.

A lire également :  Ils regrettent l'achat de leur voiture électrique suite à la hausse EDF : voici leurs témoignages

Néanmoins, le sondage ne reflète pas que des perspectives positives sur les VE. Entre février et juillet 2023, Autolist a interrogé plus de 3 100 acheteurs actuels de voitures sur leur opinion des VE, et il apparaît que les acheteurs à faible revenu voient les VE comme de plus en plus hors de portée.

Des voitures électriques hors de portée pour les ménages à faibles revenus ?

“Alors que le marché mûrit et que les VE deviennent plus performants, nous commençons certainement à voir plus d’acheteurs les considérer comme des possibilités réelles. Malheureusement, ces gains sont largement limités aux ménages à revenus plus élevés. Il est clair d’après notre enquête que rendre les VE abordables pour tous les consommateurs sera essentiel à leur adoption généralisée,” affirme Corey Lydstone, fondateur et PDG d’Autolist.

En effet, 42% des répondants jugent les VE trop chers à acheter ou à louer. Ce pourcentage est une amélioration par rapport à l’Enquête 2023 sur les Véhicules Électriques, lorsque 49% des acheteurs trouvaient les VE trop chers.

La résistance s’intensifie

Cependant, l’aspect financier n’est pas le seul frein à l’adoption des VE. Le sondage a également révélé que la résistance aux VE devient de plus en plus ancrée pour certains consommateurs. Par exemple, lorsqu’Autolist a demandé aux répondants s’ils se voyaient posséder un VE à l’avenir, 39% ont répondu oui, tandis que 26% ont répondu non – 27% ont déclaré qu’ils étaient indécis et les 8% restants ont déclaré qu’ils en possédaient déjà un.

A lire également :  Voici la voiture électrique idéale imaginée par les français

Ces chiffres sont en réalité moins favorables à l’adoption des VE par rapport aux résultats du sondage de 2022. L’année dernière, 42% des personnes disaient oui, 21% disaient non, 30% étaient indécises, et les 7% restants disaient déjà en posséder un.

Les résultats de cette enquête mettent en lumière les défis majeurs à surmonter pour une adoption plus large des véhicules électriques, en particulier parmi les ménages à faible revenu. Les progrès réalisés en matière d’infrastructure de recharge et l’engagement des constructeurs automobiles à l’égard des normes de recharge standard sont encourageants, mais des efforts doivent encore être faits pour rendre les véhicules électriques plus accessibles à tous.

Réagissez à l'article
S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires