Actu voiture électrique

Les incendies de voitures électriques se multiplient : ces chiffres révèlent des surprises

Albert Lecoq

Lorsque l’on aborde le sujet des véhicules électriques, une question revient souvent : leur sécurité est-elle compromise par un risque accru d’incendie ? Vous êtes peut-être en quête de réponses claires. Permettez-moi de vous guider à travers les flammes de la désinformation pour révéler les faits éclatants concernant la sûreté de ces voitures propulsées par l’électricité.

La vérité chiffrée sur la sécurité des véhicules électriques

La sécurité des véhicules électriques (VE) face au feu suscite souvent interrogations et scepticisme. Pourtant, les données statistiques peignent un tableau rassurant, loin des craintes infondées. Des études rigoureuses, menées à l’échelle internationale, montrent que les véhicules électriques sont, contre toute attente, moins enclins à devenir des torches ambulantes que leurs homologues à moteur thermique. Voici quelques chiffres éloquents :

  • En Suède, l’Agence de protection civile a enregistré moins de 20 incendies de véhicules électriques par an, comparés à 3 400 pour les véhicules thermiques, sachant que le parc automobile en Suède a fin 2023 était composé de plus de 15% de voitures électriques.
  • Aux États-Unis, une étude d’AutoinsuranceEZ, basée sur des données fédérales, révèle que seulement 25 véhicules électriques sur 100 000 ont été impliqués dans des incendies, une statistique minime face aux 1 529 cas sur 100 000 concernant les véhicules à combustion.
A lire également :  L'explosion électrique de BMW : des records de ventes qui dépassent toutes les prévisions

Ces chiffres illustrent un point crucial : opter pour un véhicule électrique ne rime pas avec jouer avec le feu.

Comprendre le feu automobile : une question de science

Que l’on parle de véhicules électriques ou à moteur thermique, la genèse d’un incendie repose sur une alchimie précise entre trois éléments : oxygène, combustible, et source d’inflammation. Cette trinité, connue sous le nom de triangle du feu, est le fondement de tout incendie automobile. Ainsi, une étincelle peut suffire à enflammer un carburant ou un matériau inflammable, provoquant des dommages considérables.

Les véhicules, quelle que soit leur source d’énergie, partagent des vulnérabilités communes telles que la surchauffe, les courts-circuits, ou la détérioration des matériaux, pouvant tous mener à un départ de feu.

Le phénomène de l’emballement thermique : une spécificité électrique

Les véhicules électriques possèdent leurs propres spécificités, notamment en ce qui concerne leur pack de batteries lithium-ion. Un emballement thermique, pouvant survenir en cas de surcharge, d’utilisation inappropriée du chargeur, ou de dommage physique, représente un risque notable. Ce phénomène peut entraîner un incendie intense et difficile à contrôler.

Des environnements tels que les parkings souterrains ou les navires transportant des véhicules exacerbent les risques en cas d’incendie de véhicule électrique, du fait de l’espace confiné et de l’air limité, rendant la propagation du feu et son contrôle d’autant plus compliqués.

A lire également :  Les futurs SUVs électriques de Jeep seront finalement... à essence

Les véhicules électriques modernes intègrent des technologies de sécurité avancées, parmi lesquelles le système de gestion de batteries (BMS). Ce dernier joue un rôle crucial en orchestrant l’énergie, surveillant l’état des batteries et prévenant les risques de surtension, court-circuit ou surchauffe.

Protocoles d’intervention en cas d’incendie d’un véhicule électrique

En présence d’un véhicule électrique en feu, l’emploi abondant d’eau pour refroidir le pack de batteries est recommandé. Des constructeurs comme Renault ont développé des solutions permettant un accès facilité aux secours. D’autres techniques, telles que l’immersion ou l’utilisation de lances perforantes, bien que prometteuses, restent complexes et coûteuses.

En situation d’urgence, la priorité est de s’arrêter en lieu sûr, couper le contact, mettre les passagers en sécurité et alerter les secours en fournissant des détails précis sur le véhicule et le lieu de l’incident. Les témoins d’un incendie doivent maintenir leurs distances, communiquer avec les pompiers, et n’utiliser un extincteur que s’ils se sentent capables de le faire en toute sécurité.

Cet aperçu détaillé des risques d’incendie associés aux véhicules électriques et des mesures de sécurité en place devrait rassurer ceux qui envisagent de franchir le pas vers l’électromobilité. Loin des idées reçues, les véhicules électriques démontrent une résilience remarquable face au feu, soutenue par des avancées technologiques significatives et une meilleure compréhension des risques spécifiques.

A lire également :  Rouler en voiture électrique est-il toujours rentable ? Décryptage face à la hausse de l'électricité
Réagissez à l'article
S’abonner
Notification pour
guest

45 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires