Actu voiture électrique

Les ventes de voitures électriques ne faiblissent pas, c’est même tout le contraire

Philippe Moureau

Alors que le débat autour de la durabilité persiste, un rapport récent de BloombergNEF révèle des perspectives prometteuses pour l’avenir des voitures électriques. Selon ce dernier, la baisse rapide des coûts des batteries, les progrès des technologies de nouvelle génération et l’amélioration de l’économie relative des véhicules électriques par rapport à leurs homologues à combustion interne soutiennent cette tendance à la hausse à long terme.

Perspectives de croissance des ventes des voitures électriques jusqu’en 2040

Au premier abord, l’augmentation des ventes des véhicules électriques peut sembler ralentir cette année et peut-être dans les années à venir, mais les prévisions à long terme nous donnent une image bien différente. BloombergNEF estime que les ventes mondiales de véhicules électriques passeront de 30 millions en 2027 à 73 millions d’unités par an d’ici 2040.

  • De 2024 à 2027, la croissance annuelle prévue des ventes de voitures électriques est de 21%, une baisse comparée à la croissance fulgurante de 61% observée entre 2020 et 2023.
  • La part des véhicules électriques par rapport aux ventes globales de nouveaux véhicules passagers devrait atteindre 33% en 2027, contre 17.8% en 2023.
  • Des régions comme la Chine et l’Europe devraient largement surpasser cette moyenne, avec respectivement 60% et 41% de parts de marché.
A lire également :  À peine livrée, une Tesla Model 3 Performance surprise à 230 km/h rattrapée par les gendarmes

Le rapport souligne également que les ventes de véhicules à combustion interne ont enregistré leur pic en 2017 et seront réduites de 29% par rapport à ce pic d’ici 2027.

L’avènement des batteries lithium-fer-phosphate (LFP)

Le marché des batteries pour véhicules électriques observe actuellement une transition capitale grâce à l’amélioration et à la réduction des coûts des batteries LFP. Cette technologie, particulièrement dominante en Chine, contribue grandement à l’abaissement des coûts, qui ont atteint environ 53 dollars par kWh cette année.

  • Les prévisions indiquent que les batteries LFP représenteront plus de 50% du marché mondial des voitures électriques dans les deux prochaines années.
  • Cette transition vers des chimies moins coûteuses entraîne une diminution de la consommation de nickel et de manganèse de 25% et 38%, respectivement, en 2025 par rapport aux prévisions précédentes.

Développement du marché des camions électriques et des infrastructures de recharge

En ce qui concerne le transport lourd, les camions électriques deviendront économiquement viables pour la plupart des utilisations d’ici 2030. Leur rentabilité s’améliorera même pour les longues distances, adoptant des performances économiques comparables à celles des camions diesel.

Parallèlement, pour répondre à la demande croissante en électricité nécessaire pour les véhicules électriques, le secteur de la recharge doit également évoluer rapidement. Il est estimé que des investissements cumulatifs de 1,6 à 2,5 billions de dollars seront nécessaires d’ici 2050 pour le développement des infrastructures, l’installation et l’entretien des bornes de recharge.

A lire également :  La voiture électrique ne fait pas l'unanimité et sème la discorde chez Porsche

Scénarios de la transition énergétique et impératifs climatiques

Le chemin vers une flotte mondiale sans émissions nettes d’ici 2050 nécessite une accélération de la transition vers l’électrique. D’ici 2035, le nombre de véhicules électriques sur les routes devrait atteindre 476 millions et grimper à 722 millions en 2040. Cependant, dans un scénario où les objectifs de neutralité carbone en 2050 seraient atteints, ces chiffres devraient être de 679 millions et 1,1 milliard, respectivement.

  • Les tendances actuelles montrent que si le mouvement est déjà significatif, une action plus rapide et plus coordonnée est nécessaire pour maintenir le cap sur les objectifs.
  • Il est fondamental que les politiques et les nouvelles technologies demeurent alignées pour garantir le passage à une économie globalement électrique.

En résumé, malgré un succès impressionnant, les défis demeurent, mais les indicateurs, tant économiques que technologiques, restent positivement orientés pour que le monde des voitures électriques continue sur sa trajectoire de croissance rapide. N’ayez donc pas de doute : les voitures électriques ne sont pas qu’une mode, elles sont bien une composante essentielle de la mobilité de demain. Préparez-vous à voir de plus en plus de ces véhicules proprement révolutionnaires sur nos routes.

Réagissez à l'article
S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires