Les voitures autonomes sont-elles sûres ? Cette étude a tranché de manière surprenante

ParAlbert Lecoq 26 janvier 2024 à 12h54

La question de la sécurité des voitures autonomes est un sujet brûlant dans l’univers automobile. Une étude récente menée par Waymo et Swiss Re apporte un éclairage nouveau sur ce débat, suggérant une supériorité notable des véhicules autonomes sur les conducteurs humains en termes de sécurité.

Étude approfondie sur la sécurité des voitures autonomes

En 2022, une étude d’envergure a été lancée pour évaluer la sécurité des voitures autonomes. Waymo, filiale d’Alphabet, en collaboration avec Swiss Re, a mené cette recherche en analysant 3,8 millions de kilomètres parcourus par ses véhicules autonomes dans les rues de San Francisco et Phoenix. L’étude a révélé une absence totale de réclamations pour dommages corporels et un nombre très limité de réclamations pour dommages matériels.

Comparativement, les données de Swiss Re portant sur plus de 600 000 sinistres démontrent que les technologies de conduite autonome réduisent de 76 % les sinistres liés aux dommages matériels. De plus, les véhicules autonomes n’ont été impliqués dans aucun accident causant des dommages corporels.

Comparaison avec les conducteurs humains

Les résultats de l’étude de Waymo montrent également une diminution de 57 % des accidents signalés à la police par rapport aux conducteurs humains. Il est important de noter que les accidents mineurs causés par des humains ne sont pas toujours rapportés, contrairement aux incidents impliquant des voitures autonomes, dont chaque détail est enregistré. Cette transparence accrue des entreprises de véhicules autonomes montre une fois de plus leur avantage en termes de sécurité.

Les données soulignent que les véhicules autonomes sont potentiellement jusqu’à 10 fois plus sûrs que les conducteurs humains à San Francisco, une ville notoirement connue pour son taux élevé d’accidents.

La conduite autonome élimine les risques humains

Cette étude marque une première dans la comparaison des performances de sécurité entre les voitures autonomes et les conducteurs humains. Waymo souligne que la conduite autonome élimine de nombreux facteurs de risque liés à la conduite humaine, tels que le manque d’expérience ou la conduite sous influence (alcool, drogues, etc.).

Mauricio Peña, directeur de la Sécurité chez Waymo, met en avant que leurs véhicules autonomes améliorent significativement la sécurité routière dans les villes où ils opèrent, offrant des preuves tangibles de l’efficacité de leurs technologies pour réduire les accidents.

Le cas de l’Autopilot de Tesla

Par contraste, une autre étude récente indique que les conducteurs de Tesla, malgré les avantages de l’Autopilot, ont un taux d’accident plus élevé. Bien que Tesla ait longtemps promu son Autopilot comme une solution augmentant la sécurité, les résultats ne sont pas aussi concluants que ceux obtenus par Waymo. Tesla, avec son système Full Self Driving, semble encore en retrait par rapport aux technologies développées par Waymo mais uniquement dans le domaine des chiffres révélés et publiés.

Par Albert Lecoq

Spécialiste des guides d'achat de voitures électriques, je suis passionné par les nouvelles technologies et je suis un fervent partisan de l'adoption de la technologie électrique et de la mobilité durable.

🙋‍♂️ Réagissez à l'article 💬
S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Suivez-nous sur Facebook

Continuez de suivre nos dernières actualités en nous ajoutant sur Google News !

Inscrivez-vous à notre newsletter