Les voitures électriques chinoises seraient-elles des menaces télécommandées sur roues ?

ParAlbert Lecoq 7 janvier 2024 à 6h51

Dans un monde où la technologie évolue à une vitesse vertigineuse, les voitures électriques chinoises émergent comme des acteurs clés sur le marché automobile mondial. Mais derrière leur efficacité et leur innovation à prix imbattable, se cache une question troublante : ces véhicules pourraient-ils être transformés en instruments de perturbation géopolitique, contrôlables à distance ?

La théorie du cheval de Troie électrique

Imaginez un instant que votre voiture électrique ne soit pas qu’un simple moyen de transport, mais un outil dans un jeu de puissance géopolitique. Cette idée, émanant de Jim Saker, président de l’Institute of the Motor Industry au Royaume-Uni, pourrait ressembler à un scénario de film d’action. Selon lui, les véhicules électriques fabriqués en Chine pourraient devenir des instruments pour déstabiliser l’Occident, non pas par leur force commerciale, mais par des moyens plus subtils et plus inquiétants.

Saker évoque l’éventualité que ces véhicules puissent être équipés de logiciels espions, permettant une immobilisation à distance. Cette capacité transformerait littéralement ces voitures en « chevaux de Troie » modernes, capables de provoquer des congestions routières massives. Bien que cette image puisse sembler exagérée, elle a suscité une vague de réactions au Royaume-Uni, oscillant entre l’hystérie et la rationalisation.

Réalité ou fiction ? La vulnérabilité des véhicules modernes

Ces affirmations dramatiques nous amènent à nous interroger sur la vulnérabilité des véhicules électriques et modernes en général. La possibilité d’une désactivation à distance n’est pas l’apanage des voitures chinoises ; elle est une réalité technologique pour presque tous les véhicules contemporains. Cette révélation soulève une question essentielle : comment différencier une panne ordinaire d’un acte de sabotage ou de guerre cybernétique ?

L’ironie de la situation réside dans l’image presque comique que l’on pourrait se faire de cette menace : une famille ordinaire interprétant une panne banale comme le signal d’une guerre imminente. Mais au-delà de l’humour, cette situation met en lumière une réalité plus profonde : notre dépendance croissante à la technologie dans les véhicules et les risques potentiels qui y sont associés.

Les conséquences imprévues sur les services de secours

Si l’hypothèse de Saker venait à se concrétiser, nos routes et autoroutes pourraient devenir le théâtre involontaire de conflits géopolitiques. Dans ce contexte, les services de dépannage routier et d’entretien, tels que la DIR ou la DDE, se trouveraient en première ligne, non plus seulement en tant que services de secours, mais comme acteurs d’une défense nationale inattendue.

Cette perspective transforme radicalement la vision de ces services et souligne la nécessité de reconsidérer leur rôle et leur préparation face à de telles éventualités.

L’ombre du passé et les enjeux actuels

Cette théorie n’est pas sans rappeler les soupçons d’antan concernant les voitures soviétiques, comme les Lada, souvent moquées pour leur fiabilité douteuse. Cela amène à réfléchir sur les enjeux cachés derrière l’industrie automobile, et comment, historiquement, elle a pu être perçue comme un instrument politique ou de propagande.

L’avertissement de Jim Saker, bien que semblant tiré d’un film d’espionnage, soulève des questions légitimes sur la sécurité et l’intégrité des véhicules électriques dans un contexte géopolitique complexe. Cette réflexion va au-delà de la simple question de la concurrence automobile, nous confrontant à des enjeux de sécurité nationale et de cybersécurité dans un monde de plus en plus connecté.

Par Albert Lecoq

Spécialiste des guides d'achat de voitures électriques, je suis passionné par les nouvelles technologies et je suis un fervent partisan de l'adoption de la technologie électrique et de la mobilité durable.

🙋‍♂️ Réagissez à l'article 💬
S’abonner
Notification pour
guest

8 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Suivez-nous sur Facebook

Continuez de suivre nos dernières actualités en nous ajoutant sur Google News !

Inscrivez-vous à notre newsletter