Même en hiver, la voiture électrique démontre sa supériorité

ParAlbert Lecoq 7 décembre 2023 à 6h41

Quand le mercure chute, il est commun de penser que le froid est l’ennemi des véhicules, quelle que soit leur source d’énergie. Mais détrompez-vous, si les voitures électriques semblent à première vue affectées par les frimas au niveau de l’autonomie, elles révèlent en réalité de multiples avantages face à leurs concurrentes à moteur thermique.

Pourquoi les véhicules électriques ont la cote en hiver ?

Certes, la baisse des températures impacte l’autonomie des voitures électriques, avec deux facteurs principaux : la nécessité de réchauffer l’habitacle et la batterie sollicite davantage d’énergie. Mais ce constat est à nuancer : les voitures à combustion subissent également une diminution d’efficacité en hiver, l’air plus dense et la lenteur à atteindre la température optimale des fluides augmentent la consommation d’énergie.

Cependant, les voitures électriques tirent leur épingle du jeu grâce à une aérodynamique souvent plus travaillée, avec des faces avant moins perméables et des soubassements lisses, qui réduit la résistance au vent. De plus, l’absence de fluides visqueux tels que l’huile moteur abaisse significativement les contraintes qui pèsent sur les véhicules thermiques.

Le confort thermique instantané

Avec une voiture électrique, fini le temps où vous grelottiez en attendant que le moteur monte en température. Les éléments chauffants électriques délivrent une chaleur immédiate à l’intérieur de l’habitacle, et ce, dès la mise en route du véhicule. Les sièges chauffants et la température ambiante se règlent en un clin d’œil, sans attendre.

Les constructeurs rivalisent d’innovations pour optimiser cette caractéristique en interconnectant tous les composants pour transférer efficacement la chaleur là où elle est nécessaire.

Préchauffage optimisé et sans émissions

Une fonctionnalité attrayante des voitures électriques est la capacité de préchauffer l’habitacle sans quitter la douceur de votre domicile. En restant connecté à la borne de recharge, votre véhicule peut s’auto-réguler pour vous accueillir dans un environnement chaleureux et dégivré, sans les risques liés aux émissions d’échappements.

Des systèmes comme ceux intégrés chez Tesla facilitent cette opération au moyen d’une application mobile en restant au chaud chez soi, pour une voiture prête à prendre la route à la température désirée et à l’heure de votre choix.

Autonomie adaptée aux besoins réels

Alors que la réduction d’autonomie inquiète, les chiffres pratiques devraient rassurer plus d’un conducteur. Les véhicules électriques modernes offrent des autonomies de base dépassant souvent les 400 km, suffisantes même en cas de perte de performance due au froid pour la majorité des usages quotidiens.

Même si votre autonomie est divisée par deux pendant un hiver très rude, la batterie est largement suffisante pour parcourir 150 à 200 km au quotidien sans aucun stress !

Une maîtrise exemplaire sur les routes enneigées

Dans un manteau hivernal composé de neige et de verglas, le contrôle du véhicule est primordial. Ici encore, les voitures électriques affichent une supériorité, avec des moteurs offrant une réponse quasi instantanée avec un couple géré électroniquement et très précisément pour un système de contrôle de traction efficace.

De plus, la popularité et l’accessibilité des modèles double moteur à 4 roues motrices nous montrent que la technologie électrique permet de rendre abordable des systèmes auparavant réservés aux modèles premium.

La gestion de la puissance est précise, constante et immédiate, à l’inverse des moteurs thermiques soumis aux caprices de divers paramètres.

Profil environnemental favorable même en hiver

La préoccupation environnementale est constante, et la saison froide n’arrange rien pour les moteurs à combustion, qui doivent attendre que leur convertisseur catalytique atteigne une température optimale pour minimiser les émissions polluantes. Les véhicules électriques, dépourvus de ces dispositifs, ne souffrent pas de ces contraintes écologiques, puisqu’une fois l’énergie stockée dans leurs batteries, leur fonctionnement se fait sans émission, indépendamment de la température extérieure.

Choisir une voiture électrique pour naviguer dans le monde glacé de l’hiver, c’est opter pour un démarrage plus confortable, conserver une chaleur constante, mieux contrôler son véhicule sur les routes glissantes et contribuer à un environnement plus sain. L’autonomie ? Un défi certes, mais bien souvent surévalué face aux bénéfices concédés par ces véhicules qui s’affirment de plus en plus comme les champions du froid.

Par Albert Lecoq

Spécialiste des guides d'achat de voitures électriques, je suis passionné par les nouvelles technologies et je suis un fervent partisan de l'adoption de la technologie électrique et de la mobilité durable.

🙋‍♂️ Réagissez à l'article 💬
S’abonner
Notification pour
guest

13 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Suivez-nous sur Facebook

Continuez de suivre nos dernières actualités en nous ajoutant sur Google News !

Inscrivez-vous à notre newsletter