Actu voiture électrique

Mercedes met à l’épreuve ses véhicules électriques dans un crash-test inédit

Philippe Moureau

Lors d’un événement public sans précédent, Mercedes-Benz a choisi de démontrer la sécurité de ses véhicules électriques de manière spectaculaire : en les mettant face à face dans un test de collision. Mais que s’est-il vraiment passé ? Plongeons dans les détails de ce crash test révolutionnaire.

Le premier crash test public de deux voitures 100% électriques

L’avancée technologique ne cesse d’étonner, et cette fois-ci, c’est Mercedes-Benz qui nous laisse bouche bée. La marque s’est distinguée en étant le premier constructeur automobile à organiser publiquement un crash test entre deux véhicules électriques. Oui, vous avez bien lu : deux VE lancés l’un contre l’autre à plus de 56 km/h. Avec l’EQA d’un côté et l’EQS SUV de l’autre, Mercedes a simulé une situation réelle qui pourrait se produire sur nos routes.

Pour mettre les choses en perspective, rappelons que des organismes comme l’Euro NCAP effectuent régulièrement des tests de collisions. Ces tests impliquent généralement une collision frontale avec un chariot en aluminium pesant plus de 1 400 kg. Mais Mercedes a voulu montrer qu’ils pouvaient aller encore plus loin pour prouver la robustesse de leurs véhicules électriques.

A lire également :  Mercedes annonce la couleur : la voiture à essence n'est pas prête de disparaître face à l'électrique

Que s’est-il passé pendant la collision ?

Le suspense était à son comble lorsque les deux voitures électriques Mercedes, l’EQA pesant environ 2 000 kg et l’EQS SUV atteignant près de 2 700 kg, se sont élancées l’une vers l’autre à une vitesse dépassant les 56 km/h. Et bien que les dégâts semblent impressionnants à première vue, Mercedes a utilisé une technologie de super ralenti pour capturer l’instant de la collision. Surprise ! La cabine est restée intacte et les portes des deux véhicules pouvaient toujours être ouvertes.

Pensez-vous qu’une telle collision pourrait déclencher un incendie ? Eh bien, Mercedes a pensé à tout. Après le crash, le système haute tension des deux VE s’est éteint automatiquement pour éviter tout risque d’incendie. De plus, l’analyse minutieuse des véhicules à plus de 150 points a révélé un “risque faible de blessure grave à mortelle“, selon les mots de Mercedes. Impressionnant, n’est-ce pas ?

Vers un avenir sans accidents : la promesse audacieuse de Mercedes-Benz

La sécurité n’est pas seulement une question de technologie, mais aussi d’engagement. Et Mercedes-Benz prend cet engagement très au sérieux. Suite aux résultats de ce crash test révolutionnaire, le Prof. Dr. Paul Dick, responsable de la sécurité des véhicules chez Mercedes-Benz AG, a souligné l’expertise de la marque en matière de sécurité des véhicules électriques. Avec ce genre d’initiatives et de nouvelles technologies de sécurité, la vision de Mercedes est claire : viser zéro accident impliquant ses véhicules d’ici 2050.

A lire également :  Mercedes fait marche arrière sur l'électrique et annonce le retour en force des voitures thermiques

Quoi qu’il en soit, cette démonstration spectaculaire nous rappelle l’importance de la sécurité routière et nous donne un aperçu des efforts continus des constructeurs pour assurer la protection des passager·ère·s et des conducteur·rice·s. Merci, Mercedes-Benz !

Réagissez à l'article
S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires